Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Nouveau

Le pieux dans le groupe égo

Dans nos vies nous confondons beaucoup trop le « groupe égo » avec le « groupe des musulmans ».
Nous confondons beaucoup trop l’orgueil avec l’honneur.
Nous confondons beaucoup trop la vertu avec la tyrannie.
Nous confondons la réussite avec l’égarement et le faux brillant ;
Et cela parce qu’on oublie volontiers qu’en vérité nul autre qu’Allah n’est digne de notre crainte – une crainte de dépendance – et que nul autre visage, nul autre nom, et nul autre héritage ne règnera au final, que celui d’Allah Seul, le digne de Louange ; Le Tout Justice.

57.(…)18. Ceux et celles qui font la charité et qui ont fait à Allah un prêt sincère, cela leur sera multiplié et ils auront une généreuse récompense.
19. Ceux qui ont cru en Allah et en Ses messagers ceux-là sont les grands véridiques et les témoins auprès d’Allah . Ils auront leur récompense et leur lumière, tandis que ceux qui ont mécru et traité de mensonges Nos signes, ceux-là seront les gens de la Fournaise.
20. Sachez que la vie présente n’est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l’orgueil entre vous et une rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie : la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie; ensuite elle devient des débris. Et dans l’au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d’Allah. Et la vie présente n’est que jouissance trompeuse.
21. Hâtez-vous vers un pardon de votre Seigneur ainsi qu’un Paradis aussi large que le ciel et la terre, préparé pour ceux qui ont cru en Allah et en Ses Messagers. Telle est la grâce d’Allah qu’Il donne à qui Il veut. Et Allah est le Détenteur de l’énorme grâce.
22. Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé; et cela est certes facile à Allah,
23. afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n’exultiez pour ce qu’Il vous a donné. Et Allah n’aime point tout présomptueux plein de gloriole.
24. Ceux qui sont avares et ordonnent aux gens l’avarice. et quiconque se détourne… Allah Se suffit alors à Lui-même et Il est Digne de louange.
25. Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice. Et Nous avons fait descendre le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens, et pour qu’Allah reconnaisse qui, dans l’Invisible, défendra Sa cause et celle de Ses Messagers. Certes, Allah est Fort et Puissant.
26. Nous avons effectivement envoyé Noé et Abraham et accordé à leur descendance la prophétie et le Livre. Certains d’entre eux furent bien-guidés, tandis que beaucoup d’entre eux furent pervers.
27. Ensuite, sur leurs traces, Nous avons fait suivre Nos [autres] messagers, et Nous les avons fait suivre de Jésus fils de Marie et lui avons apporté l’évangile, et mis dans les coeurs de ceux qui le suivirent douceur et mansuétude. Le monachisme qu’ils inventèrent, Nous ne le leur avons nullement prescrit. [Ils devaient] seulement rechercher l’agrément d’Allah. Mais ils ne l’observèrent pas (ce monachisme) comme il se devait. Nous avons donné leur récompense à ceux d’entre eux qui crurent. Mais beaucoup d’entre eux furent des pervers.
28. Ô Vous qui avez cru! Craignez d’Allah et croyez en Son messager pour qu’Il vous accorde deux parts de Sa miséricorde, et qu’Il vous assigne une lumière à l’aide de laquelle vous marcherez, et qu’Il vous pardonne, car Allah est Pardonneur et Très Miséricordieux.
29. Cela afin que les gens du Livre sachent qu’ils ne peuvent en rien disposer de la grâce d’Allah et que la grâce est dans la main d’Allah ; Il la donne à qui Il veut, et Allah est le Détenteur de la grâce immense.
64.(…)13. Nul malheur n’atteint [l’homme] que par la permission d’Allah. Et quiconque croit en Allah, [Allah] guide son cœur. Allah est Omniscient.
12.Obéissez à Allah et obéissez au Messager et si vous vous détournez… il n’incombe à Notre messager que de transmettre en clair (son message).
13.Allah nulle autre divinité que Lui ! Et c’est à Allah que les croyants [doivent] s’en remettre.
14.Ô vous qui avez cru, vous avez de vos épouses et de vos enfants un ennemi [une tentation]. Prenez-y garde donc. Mais si vous [les] excusez, passez sur [leurs] fautes et [leur] pardonnez, sachez qu’Allah est Pardonneur, Très Miséricordieux.
15.Vos biens et vos enfants ne sont qu’une tentation, alors qu’auprès d’Allah est une énorme récompense.
16.Craignez Allah, donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent.
17.Si vous faites à Allah un prêt sincère, Il le multipliera pour vous et vous pardonnera. Allah cependant est très Reconnaissant et Indulgent.(…)

Aboubakr al Siddiq

Mon grand-petit frère
tu promènes avec toi un doux mystère,
Sans doute est-ce ta patience quand tu espères
Tu transportes avec toi une douce lumière, sans doute ta foi et ta douceur
Tu démarches tel le ruisseau, met en émoi la nature, et comme nuit prépare la lueur.
Tu disparais dans Sa splendeur, sans mot de trop, quelle pieuse odeur,
Tu transformes la douleur en douceur,
en un parfum de serviteur,
Ô lumière allumant les coeurs
Tu es ce toi, grand-petit frère,
Tu es cet homme qui porte l’honneur,
ces yeux ouverts face au labeur, visage d’amour et de candeur, posant ton front vers Son seigneur
Qui t’assigne des anges en prière,
Bénit ta mère, bénit ton père,
Et fait de moi cette petite soeur, qui se rallume de ta lumière.
tes mots ta voix me rassérènent
ton souffle dit, Allah transporte
ta foi sourit mon coeur revit
Tu es cette endurance qui en prière, traverse le temps pour faire à temps
qui tend la main, offre son visage,
respecte la terre comme un cristal
tu es cette cohérence cardiaque,
Qui s’essoufle et qui transpire,
Qui s’épuise et qui soupire,
Et s’abandonne pur et porté,
Et repentant à bout portant
tu crains Allah d’amour confiant,
En dépendant Adorateur.

40.6. Ainsi s’avéra juste la Parole de ton Seigneur contre ceux qui ont mécru : « Ils seront les gens du feu ».
7. Ceux (les Anges) qui portent le Trône et ceux qui l’entourent célèbrent les louanges de leur Seigneur, croient en Lui et implorent le pardon pour ceux qui croient : « Seigneur! tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. Pardonne donc à ceux qui se repentent et suivent Ton chemin et protège-les du châtiment de l’Enfer.
8. Seigneur! fais-les entrer aux jardins d’Eden que Tu leur as promis, ainsi qu’aux vertueux parmi leurs ancêtres, leurs épouses et leurs descendants, car c’est Toi le Puissant, le Sage.
9. Et préserve-les [du châtiment] des mauvaises actions. Quiconque Tu préserves [du châtiment] des mauvaises actions ce jour-là, Tu lui feras miséricorde ». Et c’est là l’énorme succès.

 

gazaoui

Se mortifier/ Rayonner

D’une Soluté Explicite

Où qu’il aille, où qu’il se tourne, l’être humain est en proie à ses contradictions et ses limitations. Seul son lien a Allah résout ces contradictions et ses limitations dans la voie d’une réelle perspective qui l’unisse aux autres et à lui-même sans léser quiconque.
76.9.«C’est pour le visage d’Allah que nous vous nourrissons: nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude.
51.50. »Fuyez donc vers Allah. Moi, je suis pour vous de Sa part, un avertisseur explicite. »

31946150_593323537716368_8890736861413113856_n

Associaux, fous et marginaux

Les Prophètes ont été les plus proches des gens tout en ne se conformant à personne,
Ils étaient sur la voie d’Allah, nul n’est semblable à Lui,
Ils révéraient l’Unique, pas de divinité à part Lui,
Ils adoraient Allah, pas d’idéal à part Lui,
Ils étaient pris pour des indésirables, pour des fous,
Des marginaux, des associaux criminels
Parce qu’ils ne vivaient pas d’égo, cet égo dorant de caprices et de passions les idoles
Les prophètes ne doraient pas l’égo, mais la vérité qu’Allah décrète,
Contre les idoles scélant les connivences secrètes à l’encontre des humains éclairés, désintéressés et sincères
Appelant à Allah sans Lui donner d’égaux.

Associaux, fous et marginaux d’abord,
Puis reconnus par les cieux et les pieux de tout bord

33224511_601340096914712_8509333247153405952_n

 

Serviteurs

Le silence brasse la valeur des âmes
Et la lumière éclaire ce vide dense et rassurant,
Emplissons le de grâce comme la grâce nous sert et nous éclaire à chaque instant Gratitude d’être fourmi, et de traverser les instants
Sublimation au champ de nos regards
Leur foi est belle, elle court parmi les airs
Et emplit nos poumons
Elle irrigue les rivières du lait d’une saine inclination,
Prosterne moi Ô Allah, ne me lâche pas un seul instant,
Pas de divinité à part Toi,
Tu es l’Unique, le vrai, à travers tout, à tout moment

12.53. Je ne m’innocente cependant pas, car l’âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, [ne la préserve du péché]. Mon Seigneur est certes Pardonneur et très Miséricordieux.
8.24. O vous qui croyez! Répondez à Allah et au Messager lorsqu’il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie, et sachez qu’Allah s’interpose entre l’homme et son cœur, et que c’est vers Lui que vous serez rassemblés.

Les Versets détaillés

Nous leur montrerons Nos signes dans l’univers et en eux-mêmes, jusqu’à ce qu’il leur devienne évident que c’est cela (le Coran), la vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute chose?

 

Ne m’idéalise pas

La musique, et son terme, coulent dans mes veines
La respiration, mais aussi l’étouffement
La mélodie, mais aussi le poison,
La rivière mais aussi la sécheresse
L’amour mais aussi la haine
Le parfum, mais aussi la merde plus que la puanteur
Ne m’idéalise pas fût-ce l’éclat d’un instant,
Car cet éclat pourrait te tuer tandis qu’Allah te rend l’éclat de la félicité

Ne m’idéalise pas car je suis périssable,

La préremption ne concerne pas que les denrées périssables ;
De son néant elle convoite aussi ton visage et le mien,
Qui paraissent aussi vitaux que l’éternité qui nous sert de liens,
Visages qui pourtant demeurent impuissants et parfois hostiles au bien.

Alors souviens moi que la moisissure nous guette,
Avertis moi d’un jour où le jeu et la complaisance lointaine ne m’aideront pas

D’un jour où le plaisir fuira la joie infestée par la lèpre ;

Un jour où le coeur tremblera comme la terre, s’ouvrant et vomissant les fardeaux.

Voilà ce dont tu t’éloignais dans ta prétention d’exceller
Toi qui t’idéalisais entouré de douces vanités !

Et sache qu’en vérité, la ilaha ila Llah,
Tout doit périr, sauf Son visagefb_img_15123946549061941768743.jpg

Si chacun pouvait se dire, et s’y tenir

 

J’ai en moi une connaissance que j’ai oubliée
J’ai en moi un savoir que j’ai assourdi
Je porte en moi une conscience etouffée,
Une vision aveuglée,
Je porte en moi l’oubli et la conscience,
Vais-je donc ouvrir l’inconscience et m’y perdre,
Vais-je ouvrir l’apparence du savoir en me détouranant des mystères
Ou bien transformer mon oubli en mémoire vivante, qui se rappelle, et s’humilie d’obéissance et de soumission à Allah ?