Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Uncategorized

Dépendre de la Fraternité

Notre dépendance à la fraternité de foi, celle-là même qui dépend de la pure piété, est ce qu’il y a de plus beau au monde après le Créateur des mondes


Oui, je commence à te connaître, mon virtuel

Tu viens de dire que je commence à te connaître, mon cher frère.
Cette phrase me fait réfléchir beaucoup, et me donne le sentiment particulier que tu vis à travers le net comme à travers une armure mon frère, peut-être au point d’oublier cette composante virtuelle entre nous, qui fait que tu n’es que partiellement là bien que ta présence soit quelque part et que tu aparaisses à nos sens de temps en temps.
Ton existence et tes apparitions à mes côtés ne sont pas rythmés par le train-train quotidien, le partage d’une activité commune, le partage d’une proximité physique et d’apparitions réelles.
Tu n’es pas parmi le vrombissement des voitures, du métro, tu n’apparais pas dans les lieux que je traverse. Nous ne partageons pas d’espace en commun, ni salle de cours, ni lieu convivial, et même si je perçois des échos de ta personne je ne sais pas si je peux dire que je commence à te connaître, ni si je te connais vraiment, bien que je t’aime en Allah avec certitude.
Tu m’apparais comme en binôme avec le virtuel ; un virtuel auquel je réfléchis souvent. Et qui m’est de plus en plus désagréable à envisager. Toi tu es toujours aimable mais le virtuel est détestable, car il donne une image et une voix d’un frère qui n’est jamais là, qui ne rend pas visite, qui ne prend pas la main, qui n’aide pas à porter les courses. Qui ne bâtit pas de ses mains, qui donne de son image et de sa voix qui se répètent, mais personne ne construit avec un visage et une voix quand bien même ces deux composantes expriment les plus beaux discours.
Personne ne vit longtemps avec un coeur artificiel et aucune relation virtuelle ne remplace la connaissance réelle. Évidemment « connaître » exprime la satisfaction de savoir, savoir quoi ?
Je ne pense pas qu’il y ait une fraternité qui se vive via internet, je pense qu’internet nous perd et nous égare, nous frustre et nous offre simplement une soupape à une réalité si dépourvue d’islam et de fraternité, qu’on fantasme l’Islam sur la toile, en faisant passer le temps de nos vies misérables et manquées.
Ne pense pas à une attaque ou quelque véhémence, je parle en toute sincérité.

Le virtuel n’est pas notre ami, c’est un outil que nous utilisons beaucoup par lâcheté et par individualisme normalisé

Le virtuel n’est que le cache misère de nos vies égarées et islamiquement dépourvues de fraternité.
L’individualisme nous a refaçonnés et conditionnés à reproduire l’individualisme. La fraternité nous a quittés de même que l’Islam, celui qui nous apprit sous l’égide du Messager d’Allah, que les croyants ne sont que des frères, et que c’est une abomination que de dire ce que vous ne faites pas.

Qu’Allah nous aide à sortir de l’individualisme et son virtualisme libéral, amîne.
Qu’Allah nous aide à sortir des conforts vers lers confrontations et les heurts utiles, ceux qui feront triompher la Vérité, quelque répulsion qu’en aient les criminels.



les habitudes en dictature

Morte bientôt qui suis à toi,

ta précieuse sœur pleine de couleurs,

Je décèle bien dans là dans ton cœur
Qu’il te faudrait plus qu’une épouse.
Mais il vrai je le concède, que femmes entre elles sont très jalouses

Et que chacun n’a pas moyens : renouveler les fruits d’amour par des ruisseaux fêlant roche dure.

Les âmes parfois sont bien trop dures
Peur de parler, peur de sourire et ressentir !
Les habitudes en dictatures,
Loin de la vie vivante et pure.

Les couples ne sont que des armures, plus des habits, plus des sutures,

Et religion est devenue ce grand patchwork plein de coutures et plein de noeuds doubles et serrés.

Loin des éthers et des droitures
Faisant les pieuses alliances qui durent !
Loin du rappel des signes d’Allah qui fait de lavie Son alliage,
Et tu es là dans ton silence, sans thérapie à ton village,
Et tu es là sans La Confiance
Maintenant les planètes sans cages.

Homme de café,
Dans sa fumée jouant aux cartes,

Futur scellé aux noeuds durs
Imam frustré, soeurs sans bébés
Communauté
Qui rampe a terre

Loin de l’islam à l’apogée
D’une vie de paix et de lumières


Vote : Casper le gentil petit fantôme

Casper gentil petit fantôme
Le vote n’est pas une question de goût ni de conviction ni un devoir mais une séquence pénible où on joue le jeu sans jamais sentir l’authenticité de la chose. Je n’arrive pas à voter avec joie. Je n’arrive pas à voter avec espoir. Je n’arrive pas à voter avec conviction, je joue le jeu mais je ne vote pas vraiment car ceux pour qui l’on vote et le système dans lequel on vote est l’esclave du marketing politique. Du coup par amour et respect de mes concitoyens qui y croient je joue le jeu mais je n’y crois pas. Non, je ne peux pas croire à quelque chose qui n’inclut pas ma foi. Non ma foi n’est pas seulement à la maison . Oui ma foi est trop méconnue par la faute d’un académisme et d’une classe politique médiatique impérialiste qui fait tout pour empêcher de s’instruire à son sujet. Si ma foi était connue elle offrirait mieux que tout ce que propose la république, elle proposerait son équivalent avec sa corruption des cœurs et ses amours du pouvoir en moins, donc j’attends de voter pour ma foi. En attendant on fait comme on peut. Humains je nous aime et j’espère pour nous, avec ma foi.


https://www.youtube.com/watch?v=cREjYXAIhGA


Fémini… euh ?


fusions et biais passionnels


Adorer la raison à la place de celui qui en fait notre outil

On a utilisé sans cesse notre raison, qui nous a menés à la réussite physique et matérielle si bien que nous l’avons divinisée. Aujourd’hui c’est elle que l’on divinise encore à la place d’Allah, lui attribuant science, puissance, prestige et perfection, nous détachant en cela du Mystère, en persécutant les Prophètes et ceux qui les suivent, car nous sommes devenus accro à la raison, au point de l’utiliser davantage pour la ruse que pour l’humilité due à la Vérité ; nous sommes devenus accro au goût de l’arrogance, celle là même qui nous écrase, nous avorte ; nous bombarde ; nous génocide.

Nous avons pris goût, enivrés et nous y perdons encore la tête, essayant de transiger avec l’arrogance qui nous achève.

Où nous mène la raison sans foi ?

N’est elle pas cette partie de cerveau qui ne se relie pas au-delà des intérêts immédiats ?

Comment transcender nos petitesses, nos ingratitudes brutales et orgueilleuses ?

Comment faire de soi le ferment de la foi par cet outil de la raison ?

Comment voir sincèrement dans un smartphone la volonté divine et non pas la puissance technologique et verrouillée de l’Entité Occident ?


Jouisseurs professionnels



Aujourd’hui je me pose mille questions sans visage, sans rivage,
Et ce nuage me renvoie à un naufrage.

Aussi, la poétique et les émotions devraient pouvoir m’aider,

A comprendre pourquoi la rage n’a plus de voix sous les ravages
De l’insouciance des jouisseurs professionnels.

Comprendre.
S’il est bien une tâche importante dans la vie, c’est de comprendre.

Aussi, s’il nous semble ne pas saisir le détail, s’il nous semble ne plus suivre la diction,
Alors contentons nous de Qui nous porte et nous oxygène ici et maintenant.

Contentons nous de voir et dans le noir de ressentir notre précieuse respiration.

Contentons nous de remercier Celui qui nous permet de Le savoir
Sans jamais agréer Sa trahison.

Voyons, réfléchissons.
Notre psyché collective semble voler en éclats sous l’implosion des divisions.

Chacun pour soi dit la chaîne YouTube,
Le monde est en feu,

Mais la frénésie est aux selfies et aux stories.

Mon frère-ma soeur, tu vois ?

Il a trop de selfies et de stories.
Il y a trop de déchets dans la nature,

Trop de fantasmes, trop de délires ;
Trop de plastic dans vos actes d’adorations

Tu copules avec instagram,
Et tu accouches l’ostentation

Tant que les pauvres c’est autrui,
Tout te sourit, tu ne crains rien.

Je ne sais pas comment on fait
Pour croire qu’être riche va nous sauver.

Je ne sais pas comment on fait,
Pour faire comme si « Tout ira bien, le mal n’arrive qu’aux étrangers ».


Sais-tu ma satisfaction la plus totale ?
Être opposée à ces plaisantes perversités ;

Être opposée m’emplit de paix,
Être Lucide m’emplit de sérénité


Tu as beau remplir tes Rs de ton faciès,
Viendra un jour de vérité,

Que je désire sans me vanter.


Souffrance ou science ?

Prendre garde à Qui, et vis-à-vis de qui/quoi ? On témoigne encore trop souvent de contenus à teneur prétenduement religieuse, qui sont dans les faits et avant tout, des contenus pleins de souffrances brutes. C’est pour cela que j’ai tenu à rappeler que la souffrance n’est pas une connaissance partageable, mais l’épreuve qui nous atteindra tôt ou tard dès lors et au moment qu’Allah l’aura prescrite pour nous. Par l’ordre d’Allah nous sommes libres et bénis, car celui qui craint Allah d’une crainte de dépendance n’est en rien comparable à celui qui craint et suit les taghout. *Quiconque croit en Allah et mécroit aux taghout saisit l’anse la plus solide qui ne peut se briser et Allah est audient et omniscient Le rappel d’Allah est certes ce qu’il y a de plus grand et Allah sait ce que vous faites… La vérité vient de ton Rabb, ne sois donc pas de ceux qui doutent Et Nous avons désigné parmi eux des dirigeants qui guidaient (les gens) par Notre ordre aussi longtemps qu’ils enduraient et croyaient fermement en Nos versets*☝


Une soupe malhonnête


Comment se démarquer sans tomber dans l’arrogance


Musulman sur le web ?


Ô hommes, Craignez votre Seigneur

Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse , et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement…
Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d’Allah qu’ils sont morts. Au contraire ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients. Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint : « Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons ». Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés…
…Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense…
…Ne regarde surtout pas avec envie les choses dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains couples d’entre eux, ne t’afflige pas à leur sujet et abaisse ton aile pour les croyants…
…Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui – car Allah aime les bienfaisants – et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leur péchés – et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah? – et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait.
Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien! Avant vous, certes, beaucoup d’événements se sont passés. Or, parcourez la terre, et voyez ce qu’il est advenu de ceux qui traitaient (les prophètes) de menteurs. Voilà un exposé pour les gens, un guide, et une exhortation pour les pieux. Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.
Si une blessure vous atteint, pareille blessure atteint aussi l’ennemi. Ainsi faisons-Nous alterner les jours (bons et mauvais) parmi les gens, afin qu’Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu’Il choisisse parmi vous des martyrs – et Allah n’aime pas les injustes. et afin qu’Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les dénégateurs.
Comptez-vous entrer au Paradis sans qu’Allah ne distingue parmi vous ceux qui luttent et qui sont endurants? Bien sûr, vous souhaitiez la mort avant de la rencontrer. Or vous l’avez vue, certes, tandis que vous regardiez ! Muhammad n’est qu’un messager – des messagers avant lui sont passés – S’il mourait, donc, ou s’il était tué, retourneriez-vous sur vos talons? Quiconque retourne sur ses talons ne nuira en rien à Allah; et Allah récompensera bientôt les reconnaissants. Personne ne peut mourir que par la permission d’Allah, et au moment prédéterminé.
Quiconque veut la récompense d’ici-bas, Nous lui en donnons. Quiconque veut la récompense de l’au-delà, Nous lui en donnons et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants. Combien de prophètes ont combattu, en compagnie de beaucoup de disciples, ceux-ci ne fléchirent pas à cause de ce qui les atteignit dans le sentier d’Allah. Ils ne faiblirent pas et ils ne cédèrent point. Et Allah aime les endurants. Et ils n’eurent que cette parole : « Seigneur, pardonne-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur les gens mécréants ». Allah, donc, leur donna la récompense d’ici-bas, ainsi que la belle récompense de l’au-delà. Et Allah aime les gens bienfaisants. Ô les croyants! Si vous obéissez à ceux qui ne croient pas, il vous feront retourner en arrière. Et vous reviendrez perdants. Mais c’est Allah votre Maître. Il est meilleur des secoureurs.
… Et Dhoû-n-Noûn (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N’allions pas l’éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l’appel que voici: « Pas de divinité à part Toi! Pureté à Toi ! J’ai été vraiment du nombre des injustes ». Nous l’exauçâmes et le sauvâmes de son angoisse. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants. (…)


Prisme d’Unité

Mon petit frère Diamant, j’espère que tu bosses bien,
et qu’Allah fait de toi chaque jour un homme d’avantage fort et aimant,
j’espère que tu m’aimes autant que se le doivent les croyants,
et que je mérite d’Allah Son agrément.
Mon petit frère Diamant,
Sache que je rêve du Mont St Michel,
au milieu des marrées, au milieu du sel et du ciel
Avec ses clochers, ses ornements divers, ses ogives et ses toits fuselés, ses gargouilles, ses pavés, ses balustres,
ses chemins escarpés aux pierres douces érodées.
Sache que je rêve du Mont St michel,
Mon cerveau lui invente des rivières et des forêts où des petits singes habillés commercent, sur des barques colorées embarqués animés d’une féérique habileté.
Oui je rêve du Moyen-Âge,
Je rêve de mille et unes images,
Je m’ennuie-me languis, au milieu de mes pages,
d’un Divin paradis réunissant les pieux ; les sages
Un paradis où matelot ne craint plus les orages,
Où les amis se respirent et partagent, un même coeur transparent.


L’imam qui savait se vendre à vil prix(Mouniron)

Mouniron peut adorer avoir des tunes, qu’il le fasse mais sans y mêler la religion. Il peut aimer l’argent,le confort et le succès mondain, mais qu’il commerce sans mêler la religion à son empire de publicité. Il peut adorer le confort et flipper que le RAID casse sa porte, qu’il nous dise la vérité sur son départ au Maroc et qu’il arrête de vernir son discours pour le marketing de son activité lucrative de « youtubeur maître Zen ».
Qu’il devienne commerçant, qu’il arrête de tout mélanger, faisant du marketing une nouvelle démarche existentielle. Lui-même d’ailleurs est de plus en plus indéfinissable autrement que par des termes tels que « gourou » et « charlatanisme » : il n’est pas un simple croyant, pas un simple imam, pas un simple frère, pas un étudiant en Religion, mais il fait partie de ceux qui « savent se vendre » : il veut tout faire et être tout ce qui rapporte la tune à lui plutôt qu’à d’autres. Faire partie des « influenceurs » qui de surcroît vendent du rêve en y laissant leur religion à vil prix puisque Youtube et Instagram le leur a permis. Mouniron, il incarne le besoin de bonne conscience de toutes les personnes sachant bien au fond d’elles qu’elles ont vendu leur religion à vil prix.
Ses suiveurs cherchent des tutoriels faciles comme pour jouer facilement une partition, sauf que pour la religion d’Allah ça ne se passe pas comme ça et qu’il faut lutter avec ses biens et sa personne. Etre éprouvé aussi. la raison pour laquelle il les attire en masse ses suiveurs c’est qu’il prêche pour une religion qu’il invente en en cachant une partie, la rendant complaisante ; car l’islam le vrai ne convient plus vraiment à des gens devenus des consommateurs de premier plan, il faut l’adapter au marketing tout puissant, et ne surtout pas se faire violence dans ce culte du confort et du divertissement.Avec des gens au profil de Mouniron, dans 40 ans, il ne reste plus que des homosexuels et des lesbiennes, des transgenres et d’autres détritus de la psyché humaine.
Ce mec il désintègre toute la religion, mélange tout, devient presque une escort girl.
Il accepte tout, tant que c’est étiqueté halal par l’esprit cupide dont il fait son éthique avec son épouse au hijab moulant, et dans sa démarche, tout dit qu’il est très important de profiter de la vie et d’être un égoïste « équilibré », « épanoui » qui « prend soin de soi » et ceux qui fonctionnent ainsi diront que les gens attachés à la 3aqida sont « jaloux », évidemment.
Mouniron il veut être au dessus des gens tout en prétendant être un homme simple pour les simples d’esprit ; c’est pourquoi il fait maintenant de son nom un logo, une marque, une distinction, une effigie, une concurrence.

Croit-il pouvoir berner Allah et les croyants ?
Allah a tout révélé, les mauvais stratagèmes sont anciens et connus même s’ils changent de forme ; l’encre a séché, et une chose est sûre, les suiveurs de Mouniron se disputeront avec lui au yawm el kiyama sur ce qui aura causé leur perte, le suiveur accusant le maître et le maître renvoyant la faute au suiveur.

wal l hamduliLlah pour ceux qui sont clairvoyants et luttent pour ne pas se dévoyer.

Toute ressemblance avec des personnages existants serait purement fortuite


Muslim conquête

Cette envie de choisir, te laisser m’envahir
Cette envie de partir, vers un autre avenir

Cette envie de goûter aux fleurs d’un univers
Dont nos pleurs du passé arrosent les ouvertures

Cette envie de te dire, cet espace à combler,
De prières, d’esprit ; de vide et de pureté

Cette envie de laisser l’oxygène purifier
Ma présence spontanée par l’écoute aérée

Cette envie d’écouter du plus profond de moi
Cette envie d’accueillir, ce qu’en l’état, on ne peut pas cueillir

Cette envie de prier, vers un ciel sans années
T’abandonner mes oeuvres, Te laisser l’avenir

Te laisser parvenir à rectifier mes lignes
Te laisser parvenir à fortifier ma foi

Cette envie de lâcher pour mieux se maintenir
S’alléger des fardeaux, te laisser mon futur

Cette envie de laisser ta force et ta noblesse
Faire de moi plus de force, de terre et de hardiesse

Me laisser recouvrir de largesse invisible,
Comme on entre sans parler, dans un temple indicible

Te confier de comprendre, de saisir mes espoirs,
En leur portée certaine

Car Lui seul est mon espoir

Ressentir ta lumière dans me fibres,
Purifier ma présence de structure,
Respirer une lumière partagée et plus sûre,
Fortifier tout mon être,

De la Piété qui dure


Invités aux idoles

Il y a des nuits où le sommeil nous quitte,

Des nuits où l’on se demande sans force
Si on dormira demain,
Et comment on peut trouver la force
D’affronter ce qui vient

Des nuits où les maisons s’éteignent
Nous laissant sans chemin,

Des nuits où ma maison rallume, un passé qui subvient

Empêchant de dormir tranquille, recherchant le chemin
Vers une voie au milieu des étoiles
Sans idoles aveuglant le chemin

Une voie au milieu aérien

Retrouver l’origine dans la mémoire qui dort,

Réveillés dans la nuit,
déréglés pour un bien.


Insha Allah

Je voudrais te dire
À quel point tu m’inspires
Un jardin de fleurs
Mon frère,

À quel point par ton cœur je respire,
Et combien par ta ferveur j’aspire
En renouvelant ma foi.

Et combien ton visage
M’Éclaire les pages
Et combien de ta voix se maintient ma voie,
Mon frère.

Je voudrais te dire
À quel point m’a manqué mon père
Et te remercier
Pour ton amour sincère

Et te dire avec ferveur
Que de toi je suis fière
Et que c’est en un grand jour

Que nous rejoindrons
L’endroit d’un cimetière

Avant lequel par ferveur
Nous prosternons nos printemps et nos automnes ;

Nos étés
Et nos hivers

Je t’aime comme un soldat veille sur un rang de prieurs


Penser à toi m’apaise

Penser à toi m’apaise
Mon besoin d’espérer,
A trouvé ton visage.
Le visage d’un pieux, Qui rappelle le Message.

Mon besoin de prier
A trouvé son reflet
Mon besoin de t’aimer
A trouvé son bagage,
En ce glorieux message
Qui nous anime tous deux ;
Frères de foi, d’espérance et de grâce.

Quand nos haillons font place
A la honte d’être pauvres
Et que la carie maligne noircit
Le diamant de nos dents,

Quand le calcaire fossile
Envahit nos sillons
Et que nos corps se figent
Vers de simples ossements

Quand tout périt et fane,
Disparaît et s’éteint

Quand tout semble vain et fade
Comme la mort en chemin,
Alors je pense à ton visage et tu m’éclaires ma cage

Ensemble nous regagnerons

la saine demeure des Sages

Je D’outre Tombe


Avec les gens comme toi

Ce rendez-vous avec le Quran

C’est avec les gens comme toi qu’on peut tout réussir, car tu es amoureux du Quran
Quand on est amoureux du Quran, le monde se simplifie, et on réussit tous nos rendez-vous. Quand on est au rendez-vous avec le Quran, on ne rate aucune de nos présentations au monde, et on ne se sur-représente jamais en prétendant des choses qui ne sont pas vraies, On est simplement soi, avec l’aspect apparent, l’aspect caché, et Allah qui est parfaitement savant, audient, clairvoyant et Omniscient sur tout.
Quand on est au rendez-vous avec le Quran, l’ostentation, les polémiques, les tentations ne nous touchent pas, on est avec Allah, et Son rappel nous garde sur la voie droite.
Quand on est au rendez-vous du Quran en nous, notre mémoire nous garde en éveil entre crainte et espoir, en equilibre entre impulsions, énergie, et non-agir, dans l’attente du bon moment, sans jamais trahir le message, sans jamais trahir le Quran.
Quand on est au rendez-vous avec le Quran, on est aux prises avec la mort et le vivant, conscients et repentants, dans un moment voué à celui qui guide et accorde la réussite de tout instant.
Je vois le monde qui se fragmente et se distend, qui se corrompt et qui sous-tend la perversion, contaminé il se détruit, mais par Allah, je le jure, mais par Allah, que la mort vienne, que l’amour vienne, que la haine vienne, que la peur vienne,
Portant dans nos poitrines ce vivant guide, nous sommes la graine,
Touchée par l’eau, de la victoire divine.
4.60. N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu’on a fait descendre vers toi [prophète] et à ce qu’on a fait descendre avant toi? Ils veulent prendre pour juge le Tagut, alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement.
4.61.Et lorsqu’on leur dit: « Venez vers ce qu’Allah a fait descendre et vers le Messager », tu vois les hypocrites s’écarter loin de toi.
5.42.Ils sont attentifs au mensonge et voraces de gains illicites. S’ils viennent à toi, sois juge entre eux ou détourne toi d’eux. Et si tu te détournes d’eux, jamais ils ne pourront te faire aucun mal. Et si tu juges, alors juge entre eux en équité. Car Allah aime ceux qui jugent équitablement.
43.Mais comment te demanderaient-ils d’être leur juge quand ils ont avec eux la Thora dans laquelle se trouve le jugement d’Allah? Et puis, après cela, ils rejettent ton jugement. Ces gens-là ne sont nullement les croyants.
44.Nous avons fait descendre le Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d’Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants.
45.Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, oeil pour oeil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes.
46.Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux.
48.Que les gens de l’Evangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers.
49.Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes oeuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez.
Juge alors parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu’ils ne tentent de t’éloigner d’une partie de ce qu’Allah t’a révélé. Et puis, s’ils refusent (le jugement révélé) sache qu’Allah veut les affliger [ici-bas] pour une partie de leurs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers.
50.Est-ce donc le jugement du temps de l’Ignorance qu’ils cherchent? Qu’y a-t-il de meilleur qu’Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme?
33.34. Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d’Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.
35.Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices: Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense.
36.Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident.


Coeur Humain et coeur Religieux


Parfois le coeur humain est en émoi, Parfois, c’est le coeur religieux.
Quand ton coeur religieux s’éveille, Tu reconnais ce qu’Allah te révèle.
Quand ton coeur humain respecte, c’est ton coeur religieux qui inspecte ;
Et quand ton coeur aime en Lui, Alors la création te sourit, Et quand ton coeur humain est séduit, Ton coeur religieux réfléchit
A l’art et la manière tels qu’Allah les prescrit.
Quand ton coeur humain s’emballe, Que ton cerveau humain déraille, Alors ton coeur religieux surveille, Retient tes gestes, régule tes émotions rebelles.
Quand ton coeur humain s’oublie, Que ton corps de fatigue parfois s’assoupit,Alors ton coeur religieux veille sans cesse Sur cette enveloppe qui glisse vers la vieillesse
Et quand deux coeurs amoureux coexistent,Et que deux âmes sacrées subsistent, Alors le sanctuaire est béni, Car La ilaha Ila Llah.


Génération tiktok

Dans la tête d’un adolescent musulman vivant en Occident.

Salam. J’ai 15 ans et j’essaie d’être bon envers Allah et mes parents. C’est très difficile. Je voudrais vous parler du nombre de choses qui se mettent en travers de mon chemin quand j’essaie de faire ce qui est juste.

À l’école, il faut adopter une certaine attitude pour être accepté sinon tu es un intrus. Wallah, si tu n’es comme les garçons qui ont des petites amies, alors tu es un noob, un looser, sauf si tu es connu pour autre chose, comme le foot ou la boxe. Si tu ne l’es pas, alors tu es un gamer (fan de jeux vidéos). Si tu n’es pas avec les gamers, ni avec les footeux, ni avec les boxeurs et que t’es pas un bg qui sort avec des filles, alors tu es un solitaire qui n’a rien en commun avec personne et qui est une cible (même les gamers peuvent être la cible de moquerie parfois).

Les tendances vont et viennent. Je vois des garçons qui sont religieux une semaine se présenter le lundi suivant avec une coupe de cheveux en forme de champignon et un skateboard à la main.

L’autre jour, j’ai découvert que des garçons que je connais fumaient de l’herbe et que des filles musulmanes achetaient chez le même revendeur et utilisaient des gouttes pour les yeux afin de ne pas être battues par leur mère quand elles rentrent chez elles.

Il y a une hijabi que j’avais l’habitude de voir à l’école et je pensais que quand je serais plus âgé, je voudrais lui demander sa main, peu de temps après je la vois sur mon fil d’actualité avec un type et elle raconte que personne ne peut la juger. Hier, mon ami m’a dit que certaines des filles utilisent la pilule du lendemain que les profs n’ont ont montré en classe et maintenant elles couchent à droite à gauche avec des gars. Et certaines ont des pères qui sont connus à la mosquée et ont une grosse barbe. La plupart de mes amis ont déjà perdu leur virginité avec des filles de l’école et je suis l’un des seuls qui est toujours puceau. Sérieusement, qu’est-ce que ça va être quand j’aurai 18 ans ? Personne n’est authentique, tout le monde essaie d’être quelqu’un qu’il n’est pas. Les filles imitent des danseuses et des modèles sur tiktok et les gars font tout pour coucher avec elles. J’ai découvert tout cela récemment.

Si tu ne parles pas avec des filles sur Insta et que tu ne te fais pas partager des nudes, alors tu rates tout et tu es « gay ». C’est sur Tiktok que tu essaies de draguer et quand tu n’es pas sur Tiktok, tu dois probablement partager du porno et te toucher. Si tu ne traînes pas après l’école et le vendredi ou le samedi soir, tu es un fils à maman.

J’ai oublié de mentionner que je vais dans une école islamique à Sydney. Le problème, c’est que l’islam n’est qu’une discipline secondaire et que tout le monde prend les cours de religion comme une corvée. L’école se préoccupe uniquement de nos notes et de notre intégration dans la société. Je ne comprends pas non plus comment nous pouvons être fiers des Australiens quand il semble que les médias nous détestent et que la police s’en prend à nous. J’ai lu un article sur la façon dont l’Australie a combattu l’Empire Ottoman, alors cela me trouble encore.

J’ai essayé une fois, juste une fois, de dire à mes amis de venir parler à la mosquée et ils se sont moqués de moi. J’ai dit à ma famille que je me sentais déprimé, leur réponse ? Il faut que tu vois un psychologue. Je vois à peine mes parents, ils sont toujours au travail ou font leurs propres affaires et mes frères et sœurs ont tous leurs propres problèmes.

Tout cela me touche et j’admets qu’il est tentant d’essayer de trouver une petite amie, mais je me rappelle sans cesse que c’est haram et qu’un jour je pourrai me marier. J’ai l’intention de me marier quand j’aurai terminé le lycée, car attendre la fin de l’université est trop long pour rester puceau ou pour ne pas pouvoir toucher une fille. La plupart du temps, je ne pense qu’à ça et ça me fait me détester. J’essaie de rester occupée et mes parents me font faire des activités et des cours après l’école, mais je m’ennuie tellement dès que je suis à la maison et que je retourne dans ma chambre sur mon téléphone ou mon ordinateur.

J’essaie d’être religieux et je regarde parfois le prédicateur Mufti Menk, mais il fait paraître tout facile alors qu’il est difficile de trouver la motivation pour prier ou contrôler mes pensées haram. J’aime lire les articles de cette page (The Muslim Realist) parce qu’ils me rappellent que je ne suis pas seul et que le monde est devenu un endroit corrompu. Je ne suis pas fan des musulmans qui normalisent tout et nous disent de nous adapter à tout le monde parce qu’au fond de moi, je sais que ce n’est pas bien. J’ai l’impression de me noyer parfois et que bientôt je vais devenir comme les autres garçons. Je sais qu’Allah pardonne tous les péchés et ça me fait du bien. Même si je dérape au moins, Allah sera toujours là pour moi.

Il est difficile de résumer toutes mes pensées, mais je suppose qu’on peut dire que je suis seul et que je me sens comme un étranger dans un monde étrange. La vie était plus simple quand j’étais à l’école primaire et que tout le monde était innocent. Maintenant que nous grandissons, c’est de pire en pire et les anciennes générations n’ont pas conscience de la difficulté de notre situation.

Traduction d’un article de The Muslim Realist


Ce qu’il fallait chercher

Chercher ce qui fait sens plutôt que de copier
Chercher ce qui fait sens plutôt que mimer ces comportements en vérité étrangers

Chercher ce qui fait Loi,
Ce qui fait écho en moi aux versets préservés,

Chercher ce qui est soi,
Afin de se cantoner à ce qui produira l’Equité.


Infinité je passe et je m’accroche

Je m’accroche à tes yeux, tes yeux qui s’aveuglent
Je m’accoche à ton visage qui se détourne et se crispe,
Je m’accroche à ton sourire,
Qui se fane

Je m’accroche à ta fraternité-ta piété
Ta femme t’arrache,

Accrochée, mon époux ne peut rien pour moi ;
Ton humanité est pourtant tout pour moi.

Je m’accroche à ma fille
Elle est beaucoup trop jeune,
Je m’accroche à mes frères et soeurs,
Mais ils négligent le Dîne.

Je m’accroche…
Je m’accroche, ne dois-je donc pas m’accrocher,
Et mordre sans desserrer,
Aux versets d’Allah, si sublimes,

Qui dans ma mémoire d’émotions divinies dominent.

Je m’accroche, Je m’accroche à Lui,
l’Unique Divinité, à Ses paroles bénies.


Qui a fait de nous des frères et une communauté.
Je m’accroche,
parcourant les fossés,
escaladant les barrières, m’écorchant sur les barbelés je m’arrache.


Sondant les intérêts les plus vrais,
Pour le Message d’Allah, Idéal, qui nous a unifiés.

La ilaha ila Llah,
Nous sommes issus les uns des autres,
Idéal, Allah n’a pas d’associé ;

La Kaaba a été purifiée ;
Ne suivez pas les passions, afin de ne pas dévier de la Justice ;
Ne soyez pas divisés,
Il y a bien là des signes pour des gens qui raisonnent.


4.1. Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse , et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement.