Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Archives d’Auteur

De la mémoire du Beau

 

 

La beauté sauvera-t-elle le monde ?

Oui. Peut-être pas le monde physique, c’est sûr. Mais les cœurs qui sont les consciences de celui-ci. Nous en avons ici un exemple frappant. Le nourrisson qui tète, le ventre arrondi lors de la grossesse, les enfants et la maternité… Autant d’images qui figurent parmi les plus beaux habits du monde sensible et qui ne seront pas sauvés de la destruction… Mais la beauté des mots choisis et l’articulation des lettres dans le texte divin ont cette capacité à sauver les âmes.

« Hommes, ayez crainte de votre Seigneur. La secouse qui précédera l’Heure sera un événement monstrueux ! Le jour où vous la verrez, toute nourrice allaitante abandonnera le bébé qu’elle porte et toute femme enceinte avortera de force ! Tous les hommes donneront l’impression d’être enivrés alors qu’ils n’auront point bu… Seulement le châtiment de Dieu est terrible. » (s22.v1-2)

AFB3B641-5562-4057-9A38-A5348DF8C5DB


Invocation 14

Qu’Allah te fasse vivre les valeurs de Sa religion sans faux semblant
Qu’Allah te permette de vivre Sa religion noor Ala noor
Qu’Allah te permette de vivre muslim et fervent jour après jour que tu traverses des succès ou des échecs
Amin
Qu’Allah te permette de te prémunir des illusions, des impasses et des pièges en tout genre
Qu’Allah te permette de triompher de tout par son rappel car la charika lahou, pas d’idéal à part Lui
Qu’Allah te permette d’être Son aimé et son protégé
Qu’Allah t’accorde une intelligence fine et éclairée, endurante, performante et moutawahida
Qu’Allah t’aime et te bénisse, t’accorde son secours sa lumière et ses anges en renfort
Qu’Allah t’accorde une descendance pieuse et soit témoin que je t’aime en En Lui qui nous a créés
Qu’Allah t’accorde une vie excellente ici-bas et dans l’au-delà et te préserve du châtiment du feu
Qu’Allah te compte parmi les photons de Sa Lumière
Qu’Allah t’accorde une existence saine


l’appétit le chiffre l’image et la richesse

Ils cherchent à crever l’écran et à être partout écoutés, approuvés et appréciés, à devenir à eux seuls une chaîne nationale.
Si deux jours se passent sans la petite vidéo ils font un malaise, ressentent un vide.
Pourtant c’est eux qui prétendent éduquer et prétendent donner des cours, pour montrer la droiture.
Addicts du net.
Prisonniers du net, ennemis de l’humain par le net qui trahit le lien pour produire, nourrir et vendre encore l’image.
L’image… jusqu’à où.
Jusqu’à où nous mènera l’image, cette image qui fait oublier la parabole,
Cette image qui fait oublier la métaphore,
Cette image qui fait oublier la fraternité qui a le droit sur nous avant tout chiffre, tout compteur  tout appétit, et toute vanité.
Allâh connaît la trahison des yeux et sait ce que les poitrines cachent.


Se Baigner habillé

J’essaye de communiquer quelque chose, quelque chose qui puisse apporter de la force
Mais la force appartient à Allah
Et ne la puise que celui qui observe la sagesse
Voulant que nous soyons tels les grains de sable ou les nuages par dessus les vagues
Être un courant d’air c’est bien
Être un musulman c’est mieux

EDE5A456-CFDC-406C-847F-CE0C91BF5FAF.jpeg


Merci de toi

Mon esprit
Il me fallait mon esprit, toujours mon esprit,
Ne troquer mon esprit contre aucun avatar, contre aucune fausse monnaie, contre aucun faux salaire, avec aucun faux ami.
Mon esprit…
il me fallait mon esprit, mon esprit coûte que coûte
Rester fidèle en mon âme a mon être et à sa religion
Ne troquer pour aucun regard Sa Grâce et Sa promesse ; Son Souffle-Sa respiration s’y maintenir vers le devenir
Ne troquer pour rien au monde Son regard, quand bien même nous aimerions changer certains regards qui nous blessent, en fleurs.
Car on ne change pas les regards sur soi en devenant un autre que soi ;
Tout au plus on se change, jusqu’à se perdre, se perdre loin du regard et de l’agrément du Roi.


Une dépendance particulière

Il n’y a plus d’hommes de religion
il y a beaucoup de chroniqueurs
Qui chantent de jolies chansons
Pendant que l’humanité meurt,

Et que s’étend la corruption.

On se demande pourquoi ils ont si peur
Eux qui pourtant font le serment
De servir La justice sur terre
Quand l’injustice répand le sang.

Comprenez bien mes frères et sœurs
De ce rappel modeste et lent,
Qu’Allah est avec les sincères
Soucieux envers son agrément

Lui qui nous teste et qui nous veille
Lui qui sait tout et qui surveille

Il est le protecteur des pieux
Il est le guide des vertueux

Alors que Lui Seul te façonne !
De lien à Lui qui tant rayonne.

Que les alarmistes ne te bernent pas quand ils affolent,
L’ordre d’Allah est bien certain !

Et avec lui la vie te tient.


Ma mort et moi

Il est plus plaisant de s’oublier dans le divertissement continu que de persévérer dans la vérité voulant que nous mourrons demain ;

Or, il s’il est nécessaire que nous mourrions demain, n’est-il pas nécessaire, que nous songions à cette mort qui vient ?

N’est il pas nécessaire que nous devions quelque chose face à nos jours vers leur fin ?