Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Nos délicieuses mamans

Comme c’est bon ces ambiances du bled,
Où l’on côtoie la pierre, l’horizon et le ciel comme principaux interlocuteurs.
A ces endroits les gens savent qu’ils finiront sous terre, et s’occupent un instant de leur devoir, leur honneur
Le temps de retourner éperdument amoureux, devant leur créateur.
A ces endroits le temps est large, on s’ennuie on a le temps de tout, on dispose de soi.
On dispose de foi afin de rester droits
Quand vient à manquer l’ustensile,
Ou qu’il manque pour subsister quelques médicaments.
Dans ces endroits après le délice d’une mère, c’est la mort qu’on a pour seconde amie,
Cette maison souterraine nous appelle, à nous soumettre aussi,
Comme l’appel intérieur qui rappelle,
Que le cerveau s’emporte à penser aux acquis.
Dans ces contrées, tout nous rappelle que l’on passe,
Et les tombes alignées nous font face,
Près de nos délicieuses mamans.356F4710-FE19-436B-A649-3D6AA49B1F42.jpeg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s