Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Ramadhan Moubarak

 

Et rappelle toi, que la vie présente
Comporte un apparent et un mystère
Et que Ramadhan est à l’image de ce mystère
Que l’on ne couvrera pas d’appétit pour un gain éphémère.
L’appétit ou la patience pour le mystère d’Allah en Ses trésors et sa promesse,
Ne vaut-il pas mieux qu’une apparence qui a troqué son coeur contre la fleur d’une éphémère illusion ?
Je me souviens, hier encore, ma douce mère
Elle aurait eu en ce lendemain de ramadan,
Soixante dix ans.

Mais le destin est venu comme une prière,
L’Arracher à un monde fourbe et plein de faux semblants.
De ton crâne enfoncé dans cette voiture Oh ma douce mère
Par Allah je n’oublie rien de ce déchirement que fut ta mort
Pendant que mes frères Palestiniens subissent des torts
C’est sur ta voie que repose mon destin, bien au delà de ceux qui craignent pour leurs conforts.
De ta dernière respiration, entre ces apnées comatiques
Par Allah je n’oublie rien

Car ma main est dans ta main.

Mon Regard dans ton regard, ya Yema,
Et jamais le ventre qui m’a porté,
Ne sera loin de moi.

Tu es ma foi, tu es ma voie

À bientôt insha Allah ya Yema,
Qu’Allah illumine nos visages au Yawm el kiyyama

Amin

FB_IMG_1526459489690

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s