Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Des étoiles dans une chair de glace

Parce qu’en fait, qu’importe ce qu’Allah t’enlève, si tu es persuadé qu’en échange, Il te donne quelque chose d’autre.
Quand Allah t’enlève quelque chose, c’est pour te tourner vers autrement, et pour éclairer ton regard, vers quelque chose que tu ne voyais pas avant.
Quand Allah t’enlève quelque chose, Il veut t’éclairer sur ce qu’il t’avait manqué d’attention ; non pas pour te culpabiliser ou te faire regretter, mais simplement, pour te mener à regarder la vie, plus richement.
Tu le comprends, la richesse est dans ton attitude à enrichir.
Ni dans les buts à atteindre, ni dans les biens matériels ou les destinations.
Ta richesse, elle est dans ton attention, dans ta pleine conscience. Dans ton rapport éclairé aux gens, aux choses, aux phénomènes et aux évènements.
Si tu sais reconsidérer ton attitude, tu reconsidèreras ton âme.
Qu’importe que tu n’aies pas les pieds, qu’importe que tu n’aies pas les mains.
Qu’importe que tu n’aies pas les yeux.
Si je te dis que je t’aime beaucoup, peut-être que tu ne me croiras pas,
Pourtant pour que mon attitude soit nickelle à ton égard mais surtout à l’égard d’Allah, il faut que je t’aime en Lui, sans toutefois aimer tes saloperies, comme ton orgueil qui décidément ne colle pas.
Et si je te dis que je te déteste, c’est bien sûr que je t’aime aussi, car on a parfois besoin d’une parole qui éveille, pour rester soudés en Lui.
Mais vraiment, ce qui m’importe ce soir, c’est de te rappeler que ce monde nous trompe beaucoup. Il nous trompe d’abord à travers nos attitudes, qui croient un peu trop à ce qui nous divertit de Lui.
Pense un peu à nos démunis, qui se gèlent de froid au point de ne pas pouvoir fermer l’oeil par devoir de se réchauffer.
Ces gens là ils n’ont pas de maison, pas de chambre à coucher, pas d’enfants à border, pas de femme à taquiner.
Pourtant, leur chair glacée crie de froid comme une nuée d’étoiles qui scintillent, relançant l’annonce de cette promesse irradiante, qu’Allah est Le Vivant et vrai. Le connaisseur de l’apparent et du caché, du passé et du futur. Qui a ramené à la vie, qui fait vivre et mourir.
Cette mesure, c’est la clef de voute de ton bonheur, de ton allégeance à Allah.
Cette juste mesure, qui fait que tu es en éveil, quelles que soient les sensations qui te traversent, que tu traverses.
Quand le froid est mordant, oui, on a l’impression de défaillir, d’être incendiés d’un feu glacial, qui nous mange et nous fait crisser en nous interdisant d’hurler jusqu’au choc hypothermique.
Mais Allah est le gardien des extrêmes que nous ressentons.
Tant qu’on se laisse guider et porter, alors nous ne trouverons qu’une chose : la clef de voute, cette ouvrante rappelant qu’en vérité, La ilaha ila Llah.
Et Sache qu’en vérité, La ilaha ila Llah.
Tout doit périr, sauf Son visage, et c’est vers Lui que vous serez rassemblés.
patience

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s