Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

La croyante et sa foi

Si on en suit la logique de certains, le Quran nous a obligées à nouer notre hijab avec un noeud, à l’attacher avec 15 épingles, à haramiser un cheveu, à érotiser le front, le menton, ou même la tête nue pendant quelques secondes et ou minutes.
Il faut savoir que je trouve celà très innovateur et très contraire au Quran, parce que Allah nous exhorte surtout à travers le voile, à ne pas jouer de nos atours avec les étrangers, c’est à dire de ne pas nous faire séduisantes de manière à établir ce fameux signal non verbal qui fait plaisir et excite le mâle au lieu de les laisser tranquilles ; ce fameux signal allant de sensualiste à sexy.
C’est pour ça qu’il y a parfois des non musulmanes plus proches d’un comportement de piété que certaines femmes nikabées jusqu’au menton, pensant que le cheveu sorti ou rentré joue en leur faveur ou défaveur, mais encore à d’autres aux milles et une épingle, qui pensent que leur religion et leur vertu se résume à se capuchonner comme un champignon.

ALLAH Swt nous commande de ne pas approcher de la fornication, de ne pas semer de corruption, de ne pas pratiquer de turpitudes apparentes et secrètes, et de ramener sur nous nos voiles, (le plus clair du temps, car il ne sagit pas de se greffer un voile non plus) de ne pas jouer de nos instincts et de nos émois qui se matérialisent à travers des atours, comprenons, des manières de s’arranger et se faire sexy, ponctuées, attirantes, épicées et délicieuses.

Cela Allah nous l’a interdit aux étrangers et l’a limité à notre entourage familial proche.
Cest dans la sourat an noor.

Dans la sourat al ahzab, Allah Swt parle des epouses de notre prophète mais aussi des croyantes. Il leur dit en substance de se faire connaitre parmi les musulmanes et de marquer appartenance afin de ne pas être offensees.
Comprenez qu’avoir une communauté ça change tout à l’individualité. Mais de là à porter le hijeb comme une combinaison de plongée et se culpabiliser parce qu’un cheveu est sorti, jte dis stop :
Je porte mon hijeb selon ma comprehension globale et ma crainte éclairée d’Allah.
Cette crainte qui me fortifie et me donne confiance en Lui, et en moi. Je ne saurais porter mon hijeb selon tes chimères, tes préjugés, ces wasswass.
On s’est éloignés de la vraie religion certes, et c’est avec des personnes intègres que la vraie religiosité reverra le jour parmi nous.

Bref, je porte mon hijeb pour moi, vis à vis d’Allah, mais pas par rapport aux égarés qui l’adoptent aussi.

Mon voile ne saurait resoudre toute la religion, en tout cas, il est destiné à ceux qui ont la foi, et exclusivement à eux au jour de la résurrection. Ceux qui en font l’accessoire visible du rappel d’Allah, comme le lincueil qui nous attend, et qu’on oublie en faveur de l’instant trompeur au présent. Eux qui le portent dans les lieux de prière avec l’ensemble de leurs vêtements et en font leur habit général, mais pas leur peau de substitution pour autant.

Parce que le Quran n’a pas interdit la peau, ni le corps, mais simplement les turpitudes, comme les jeux de séduction et les prétextes chelous pour forniquer et jeter la faute sur les autres.

Il n’y a pas de hijeb sans regard mobile capable de s’abaisser pour neutraliser, et il n’y a pas de maladie en islam, mais juste la droiture et la liberté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s