Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Qamis à miels

Wahou l’imam…

Des mecs à miel,
Ces religieux venus du ciel
Qui contrôlent leur moindre apparence,
Au point d’en perdre toute clairvoyance.

Bluffés d’idée de leur image
Comme la chanteuse désire lisser son doux plumage
Ils draguent au tractopelle leurs auditoires
Comme les charmeuses conquièrent les bars.

Qamis blanc comme un nuage,
Voix si douce que toute soeur s’évicte Même quand elle est en bleu de travail
Mec glucose ou preux goujat,
Joint en liesse sous forme nouvelle

Draguer en masse les prélats,
Raffiner ses manières et sa voix
Comme les pédés entre confrères
Ya habibi, je suis ton frère.

Ya boulahia, fais pas ton fin,
T’es pas plus pieux qu’un blanc lapin.

Tu t’es cru mieux qu’un travailleur
Qui a les mains sales mais un sain coeur.

Ramène moi pas ton magazine
Sur les chantiers on est en sueur

Prends garde à toi, fais pas ta belle,
Non loin de là, t’attend ta pelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s