Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Tu n’es point la seule ô ma femme. (Un amour de Tawhid)

Ma femme, ma très chère,
Sois certaine que je t’aime et que tu es partie de la sève qui nourrit ma vie,
Je t’aime mais tu n’es point la seule, je t’aime, mais tu n’es point l’unique que j’aime
Ô ma femme, ô mère de mes filles et de mes fils, raisonne toi, je suis un mâle, je suis un guerrier, je suis un digne ; je ne puis me défausser et je ne puis obéir à d’autres qu’Allah qui m’a décrété mouwahid, Ô mère de mes fils.
Je t’aime, mais tu n’es point la seule.

Je suis l’homme du Tawhid O ma femme, non pas l’homme de tes désirs féminins, ô ma femme, raisonne toi. Reviens avec moi au tawhid.
Regarde ta soeur en religion. Elle n’est pas moins bien que toi.
Je serai son époux. Elle deviendra mère elle aussi. Elle aura son quart de temps avec moi.
Elle sera ma femme aussi.
Je serai pour vous ce qu’Allah a aimé pour ses serviteurs élus.
Tu seras pour le monde l’amour d’Allah ; Le Mouwahid qui a compris, qui fait largesse et fructifie.

Ô ma femme,
Sois la lumière au monde,
Sois aux vivant telle la descente du Quran,
Sois à la volonté d’Allah conforme,

Et trouve en moi la fierté mouwahida,
La fierté des lois et de la baraka

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s