Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Aux théâtres des « regardez-moi »

Le vêtement en islam, est comme l’écrin de la foi.
L’Islam n’est pas seulement une saison, mais le printemps de ton affect que tu sois pauvre ou reine ; que tu sois forte ou faible.Pour cela, fais attention, ma fille, ma chérie d’amour , aux printemps trompeurs.

Les ambiances complaisantes ne manqueront pas ;
Comme des toiles d’araignées elles sont larges, caressantes, excitantes et invisibles, elles donnent parfois à rêver d’avancer, d’aller plus loin, toujours plus vite…
Fais attention ma fille, fais attention à toi,
Car ton printemps d’amour est non pas celui de ton corps qui s’abîme, mais de ta foi.
Fais attention ma fille, mon amour ma vie, ma lumière ma voix,
Si ton corps doit parler, qu’il démontre par ses actions, son mouvement, les manières et l’écriture de la foi.
Qu’il apporte au coeur l’apaisement et le repos des lois,
Que ton corps n’aveugle pas le coeur en appelant les yeux à se crever d’envie éclatées comme des vagues, sur le roc de tes formes, que tu rends doucereuses, brillantes, si désirables à tout va dans ton envie de plaire et de conquérir les palais de l’ici bas.
Le printemps est là, les bourgeons en liesse,
Les coccinelles se marient de même que les papillons, que les lapins et les oiseaux des bois ; sans briser ni profaner l’harmonie de la nature, et sans jamais se maquiller ne serait-ce que les doigts.
La forêt est féconde, mais le feu embrase si rapidement le bois ;
La nature est si pure ;
Mais les regards qu’ils s’évitent et se jouent aux théâtres des « regardez-moi », s’invitent si souvent à se jouer des lois !
Je t’invite Ô ma fille, par ce voile qu’Allah a prescrit, de prendre soin de ton être, de ton essence, de ta justesse, ta justice-ta foi ; et de permettre au coeur de tous les hommes de foi, d’être inspirés par ta foi et non pas de voir monter en eux cette envie de toi !
D’être pour le coeur des gens que tu croises, comme l’harmonie des paysages baignés dans la lumière qui apaise sous un ciel bleu en guise de toit ;
Et ne pas attiser les désirs les plus bas, en attirant les yeux, à caresser ton corps tes cheveux, à t’en désirer jusqu’au bout de tes doigts.
Sois la nature qu’Allah a bénie Ô ma fille,
Ne sois pas la femelle sexuée, vernie ;
Ne sois pas le produit joli ;
Dans la vitrine, ou la scène d’un satan au discours rodé, aux manières polies ;
aux promesses joueuses que même les papillons bénis refusent ;
Car Paradis n’est pas une caméra obscura !
Ô ma fille, que ta beauté soit ta force essentielle,
Que ton énergie vitale soit purifiée par ton intelligence Quranique, et que la corruption jolie n’ait pas de prise sur toi
Et que tu sois comme un pilier que les vents traversent sans t’essouffler ;  portant le ciel en toit
7.32. Dis: «Qui a interdit la parure d’Allah, qu’Il a produite pour Ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures?» Dis: «Elles sont destinées à ceux qui ont la foi, dans cette vie, et exclusivement à eux au Jour de la Résurrection.» Ainsi exposons-Nous clairement les versets pour les gens qui savent.
 Poppea_Sabina.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s