Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Accusé de double foi pour sa sincérité de synthèse. Sans nos sincérités, la République Française.

Je suis profondément interpellée par le débat entre JFC et Marwan Muhammed, pour plusieurs raisons.

 

D’emblée, Marwan Muhammed est relégué à son statut de musulman.
Ce que lui dit JFC c’est en substance :  » la flamme de ta foi est trop présente en toi pour que je te considère comme un égal ; on voit dans tes prises de positions que tu es substantiellement et essentiellement un musulman. »
Mais en même temps que JFC ne se soucie même plus de sa cohérence vis-à-vis des dogmes de la République qu’il est censé servir, tant il est convié à se complaire dans une sorte d’opinion dominante qu’il sait être de son côté contre la profonde humanité musulmane de son interlocuteur,  JFC prétend paradoxalement faire lumière sur une personne qui serait non pas malhonnête mais maléfique pour la République.
Il n’a que faire de tout ce qu’a à communiquer et expliquer Marwan Muhammed : il le relègue directement à son identité d’indigène dont le bourgeois ne veut pas dans ses loges. Mais encore à son identité de Musulman, dont l’outrancier ne veut pas dans ses profits.

Marwan Muhammed a beau exceller de son intelligence et de sa serviabilité, de sa compassion et de sa tolérance psychologique et multiculturelle, il a beau harmoniser à merveille sa foi avec les habitus et les moeurs de ses concitoyens, il a beau en exceller humainement à en dépasser les valeurs de la République et tout ce qu’elle contient de virtuel par l’exercice vrai de la vertu incarnée, JFC n’en a que faire : dans ses souliers cirés et son costume qui inspire la roche distante des pires retranchements, il sait que l’échiquier est tout entier de son côté ; alors il retrouve ses ardeurs de jeu et se lâche, n’assure  en rien son rôle de représentant des concitoyens Français de toutes classes et confessions, mais il s’amuse à cracher sur le musulman et les imams, musulmans aussi, imputant leurs bêtises à leur identité musulmane, et mettant en doute la sincérité républicaine de Marwan, parce qu’il est musulman.

Alors là c’est pas JFC ou autre qui pose la question, mais moi :

Est-ce que la sincérité d’un musulman est compatible, ou ennemie de la république ?
Pourquoi la République ou ses représentants refuseraient la sincérité d’un musulman, en l’accusant de double discours ?

JFC a accusé Marwan de double discours parce que Marwan concilie son islam avec l’équité que des républicains voudraient exclusifs à la République, alors que nous sommes l’expression même d’une sincérité universelle criant que l’équité est avant tout dans le coeurs et l’existence de gens  qui pourront  en faire vivre les principes dont se prétend la République Française  voilant largement dans ses allégories, ses symboles et sa constitution non pas les corps des femmes désirant se voiler, mais toutes sortes d’hypocrisies politiques, financières et mercantiles.

 

JFC s’amuse à piquer le lion robuste tout en grâce et en muscle, en piété et en efforts pour l’équité que doit la République aux musulmans de France. A le piquer en lui disant qu’il est dans l’arène et qu’il n’obtiendra  jamais de Caesar la liberté d’exister dignement.

Il s’amuse à le piquer avec condescendance, le piquer en lui rappelant qu’il est traqué par tous les braconniers et chasseurs du coin.

 

Il le renvoie à son statut de lion au sang chaud et réel, mais aussi à son rang de bouc-émissaire : il le renvoie sans cesse à ce musulman, qui connait et côtoie les autres musulmans. Ceux qui s’expriment moins bien, qui réfléchissent moins bien, qui sont moins intelligents, qui sont moins charmants, qui ont moins d’argent, qui sont pauvres, oui pauvres.Pauvres ou seuls, non représentés et non reconnus.

Toi, l’esclave,le moins que rien.

Ces musulmans que la République n’aurait pas à supporter sur son sol, à aimer ou à nourir au gré de ses bourgeois gâtés et capricieux ; le renvoyant de surcroît à une épée de Damoclès qui ne devrait pas tarder à lui trancher la nuque.

Parce qu’être musulman, c’est être tout ça, ou plutôt rien de tout ça, au point de subir tout ça en boucle. être un bouc-émissaire c’est très bizarre comme sensation. c’est être, ou ne pas être.

Juste parce que vous êtes sincère, les gens louches et lâches s’en prennent à vous parce que vous êtes pas comme eux.
C’est un mode de discrimination qui ne devrait pas avoir lieu en République une et indivisible, si les citoyens étaient suffisamment instruits, entendez-bien, si leurs intelligences étaient suffisamment nourries pour avoir une réflexion de qualité.
Et donc une spiritualité de postérité.

 

Pourquoi être musulman n’est pas bien en République ?
Pourquoi Être musulman provoque des allergies et des antipathies aux politocards ?
Ce musulman que la classe bourgeoise politocarde ne veut pas, qu’elle ne veut ni reconnaître, ni entendre, ni aimer non plus, car l’écouter et l’entendre, cela reviendrait à l’aimer et donc à partager avec lui ; chose strictement interdite en tocardise,  parce que le partage est contraire au culte du profit.
En fait, je suis touchée au plus profond de moi.
Parce que JFC pense qu’il va pouvoir gagner lâchement, dans l’espace d’un débat de 20 minutes à l’encontre d’un gars qui bosse nuit et jour tout en priant, marque au front à l’appui, contre l’injustice que subissent de braves gens ; et tout en aimant sincèrement les musulmans ou non pour leur vie sacrée.
JFC a demandé à Marwan : caricaturer le prophète en France c’est bien ou c’est mal.
C’est bien, ou c’est mal. J’ai vu le Qureysh parler, avec Ibliss qui qui léchait l’oreille.
Mais je continue à me demander, à leur demander pourquoi être musulman c’est pas bien ?
Eh !
Mais pourquoi être Muslim c’est pas bien, moi je me régale à être muslima, même si vous me jetez aux requins !
Je me régale à vivre pour Allah, à souffrir pour Allah, à pleurer de douleur qui se mue en amour d’Allah, à être qui je suis, et à ne pas être qui je ne suis pas !
Quelle folie ce serait d’être quelqu’un que je ne suis pas ?
Dire des choses que je ne pense pas ?
A quoi rimerait ma vie si je n’étais pas sincère ?

A quoi rimerait ma respiration, si mon baiser n’était pas sincère ?

A quoi rimerait de paraître laïque, si mon coeur est profondément islamique  par ses battements et mon haleine par ses respirations ?

A quoi rime mon existence et mes combats de tous les jours, en commençant par celui qui m’oblige à me lever le matin, si je ne suis pas la  musulmane que je suis ?
A quoi cela rimerait de pouvoir s’amuser, voyager, voler de partout dans le ciel,  sans poser 5 fois par jour mon front au sol, pour me rappeler qu’Allah va me donner la mort dans quelques temps ? Le ciel a beau être vaste et infini pour le regard, n’ai-je pas été impulsée, incarnée, insufflée,  pour incarner l’amour d’Allah ? Pour me poser un instant, réaliser que j’existe et prier Celui qui m’a mis là, dans un recueillement ?
Même l’aigle se pose de ses envols, pour se nourrir et rassasier les siens. Comment moi, petite française  de France, je ne poserais pas mon front pour me ressourcer au plus près d’Allah qui m’a donné ces supports physiques et spirituels ?
Bref, JFC. Avec sa belle ride sur le front, se régalant de sa popularité et de son charme de vieux cheval aux écuries.
Se croyant plus fort, plus intelligent, plus posé, plus fort que mon frère le lion Marwan Muhammed puissant de sa belle sincérité.
Mais le pire, ou le mieux, c’est que Marwan fait un super super super bon boulot, un boulot des plus sincères, et que de partout où il va, il est sincère, tellement, que la plupart des gens qui le voient vont l’aimer, parce qu’il est sincère, et que la sincérité rayonne comme un réchauffant soleil, alors que l’hypocrisie rend aigri, et que ne la suivent que ceux qui ont la maladie au coeur.

Bon, alors sinon, caricaturer le Prophète, aimé et bien aimé de millions de personnes, c’est bien ou c’est mal ?

Et fréquenter Idriss Sihamedi, celui qui dit fièrement qu’il ne serre pas la main des femmes, et qui refuse de se laisser fouetter quand on lui demande s’il condamne la bombe atomique, c’est …

Bah…
Euh, les gens qui pensent que c’est bien ou pas bien ont fait de leur raisonnement une caricature.

Les gens qui pensent que c’est complexe et qu’il faut prendre le temps de penser et raisonner pour mieux apprendre à aimer, ils sont forcément proches des musulmans, et Allah sait qu’il y en a beaucoup, mais que la TV ne veut pas leur donner la parole pour asseoir des politocards sur ses fauteuils ; politocards qui  ont transformé les débats en  jeux de ni oui ni non aux scores présidentiels. Avec eux si vous êtes conforme à la consommation vous êtes bon, si vous êtes conformes à l’adoration d’Allah, vous êtes non.

 

Notre place sera ailleurs qu’à la TV des politocards.
Ailleurs. Notre place sera ailleurs qu’à qui veut gagner des millions.
Ailleurs qu’avec les gens au coeur malade !
Ailleurs,
Ailleurs, dans le coeur à coeur rayonnant !
Je suis fière de toi frère Marwan, qu’Allah te protège tu es rayonnant et vraiment au top, tu as été humain, gentil, pédagogue même avec le plus antipathique des tocards, et tu continues comme ça, comme un soleil.
On t’aime vraiment beaucoup Marwan, en Allah, pour cet amour d’aider, d’aimer et d’éclairer. D’ailleurs tu es comme une lampe. Partout où tu vas, tu éclaire par ta sincérité. et partout où va ta sincérité, elle apprend et se renforce pour éclairer encore.
De sincérité et d’humanité tu débordes ; ta peau, ton teint animés de ta sincérité, font penser à une lampe de chevet qui rayonne jusqu’à se fondre dans la lumière du petit matin.
Sans nos sincérités la République tombe aux mains des hypocrites et c’est à nous de lui restituer son islam, son tapis de salât, sa cohérence à ses principes proclamés droits de l’homme : par ses sincères, sa sincérité. La grande et belle république, n’a pas besoin que la sauvent des politocards ; son combat sera naturellement  pour les valeurs qui l’animent et lui donneront son éclat perdu par les hypocrisies.Qu’elle se révèle alors Khalifat n’est pas un problème.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s