Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

com et perplexité

Aujourd’hui je me sens relativement perplexe.
Perplexe par la mainmise de religieux de l’égo, sur une islamité que portent parfois inconsciemment des gens se croyant athées.
Des gens si simples et sans orgueil, si attachés au principe de neutralité et d’amour inconditionnel, qu’ils dégagent plus de paix et d’harmonie que tant de pseudo muslims se réclamant du minhadj al Haqq.

Même si ces gens pourraient en temps de tensions retourner leur veste et devenir des loups parce qu’ils ne connaissent assurément pas le Tawhid,

Je suis perplexe de leur douceur, de leur gentillesse, de leur savoir vivre, et remercie Allah 3aza wa djel d’avoir fait de moi une musulmane qui ne se la pète pas, mais qui cherche vraiment Allah tout en ne craignant que LUI et Son seul jugement.

Allah 3aza wa djel a tant à nous apprendre et à nous enseigner à travers Ses êtres humains, et nous, du haut de nos prétentions, ne savons que diviser et effacer les leçons de vie que les différences nous apportent.

Nous nous conformons aux démons des coreligionnaires au lieu de nous conformer au Tawhid que reflètent alors d’avantage des gens qui eux ne se réfèrent pas aux bédouins qui puent l’ignorance et l’arrogance, l’ostentation et le shirk délicieux dans l’immédiat, de même que l’hypocrisie qui lui revient à plein nez.

Alors, je demande à Allah de m’ajouter de la clarté de vue et de vie, et de me détacher de tout ce qui n’est pas Al Noor et de tout ce qui n’est pas Al Haqq, tout en me conférant la fermeté de ne pas succomber aux yeux de biche et de bicot des ignorants harmonieux, car la justice n’a d’harmonie que sa dominance sur l’ignorance et Son commandement de ce qui est louable interdisant/enseignant/mettant en garde sur ce qui est néfaste.

Qu’Allah nous accorde l’humilité, la force et l’endurance tout comme la science de gérer cette humanité qui sans pratique des principes sacrés de la spiritualité, est promise à un feu ardent issu de l’insouciance impropre à l’existence temporelle.

Notre cerveau n’est pas là dans une boite crânienne pour se laisser aller à des complaisances pendant que d’obscurs desseins nous aspirent et nous dévient de la trajectoire d’un Khalifat béni et préservateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s