Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

hijeb ou khimar

Un homme sincère qui se repent n’est jamais dupé ni drogué par le charme naturel et inartificiel d’une femme simple et sobre.
Seul est tenté en mal le transgresseur habitué à suivre les penchants transgresseurs de son âme.

Le hidjeb symbolise ce voile qui s’interpose entre l’homme et sa raison quand il est en présence de femmes complaisantes et divertissantes qui lui montent à la tête comme de l’alcool altère le sens de l’équité et des priorités.

En cela, s’habiller du hidjeb ou Khimar, c’est s’interposer à ce qui fait oublier aux hommes leurs devoirs et leurs priorités dans la vie et dans leur fonction Khalifale.

Il est facile de voir à quel point la corruption monte en flèche en même temps que les femmes sont vouées à se dénuder ou se complaire dans leur narcissisme plutôt que s’apaiser dans le Tawhid.

En cela les FEMMMES, sont des gardiennes, GARDIENNES de la raison de l’HOMME, armure contre La turpitude et sa normalisation.
Gardiennes certes mais pas coupables, car les hommes lâches ne pourront en vouloir qu’à eux-mêmes au Jour J, ce Jour où rien en eux ne sera caché à Allah.

L’étymologie de mot Khimar ne laisse aucun doute sur le devoir de simplicité et de sobriété des femmes, qui sont les gardiennes de la virilité et de la dignité par l’essence même de leur existence.
Il ne laisse aussi aucun doute sur leur liberté d’être tranquilles, et libres dans leur sagesse, et non pas harcelées ; tout autant qu’il est ordonné de ne pas lever la voix au dessus de celle du Prophète.

Le mot Khimar indique autant ce qui couvre ce qui rend saoul, que ce qui couvre ce qui rend la femme saoule et addicte de rendre les hommes accroc.
Car une femme consciente qu’elle plait s’en rend facilement saoule.

Qui ne sait pas que le critère de « beauté » le plus prisé est le « sexy » qui sous entend aussi tout ce qui est « sensuel » cou, chevelure, angle de la mâchoire, poitrine, épaule, etc
La femme et sa passion de plaire et de séduire n’est-elle pas connue, populaire et légendaire ?
En cela la raison d’un peuple n’est elle pas sauvegardée par le sérieux et le combat spirituel des femmes sincères d’un peuple ?

…ce pourquoi Allah SWT mentionne les femmes par leur mérite dans le Quran, dans une sourate nommée at tahrim, « l’interdiction »

L’intelligence n’est pas suffisante sans la pudeur qui lui revient, quand on est soucieux du devenir commun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s