Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

La folie ( libéralisation de l’aliénation)

L’apparent aurait-il gagné la partie, en la vidant de sa substance vivante et miséricordieuse ?

Juillet 2016, nous sommes hypnotisés et dépossédés de nous-mêmes.
Conditionnés et emprisonnés de conformismes. Cette moité d’année semble avoir duré 150 ans, mais un fragment d’errance est comme le feu qui se répand et grignote plusieurs hectares  de générations : nous sommes écrasés dans le rouleau compresseur qui nous rend malheureux, mal-vivants et hâtifs pendant que nos vies sont dilapidées, comme englouties par un néant affamé de nous.

Nous étouffons nos folies en silence, jusqu’à les déverser à feu et à sang sur ce conformisme qui au fond nous déteste ; nous le savons.
Le brave homme semble avoir pris la place de ses babioles sur les étalages, pendant qu’il ne reste d’esprit marchand qu’une vaste et assourdissante corruption.

Ce conformisme qui nous dicte de délaisser nos saines natures,
Pour embrasser un mode de vie qui n’a d’humain que la mode, cette invention qui chosifie d’avantage qu’elle ne socialise ;
Créant rupture avec l’empathie, et rejet de tous les gens jugés pas assez « funny ».

Nous étouffons nos folies en silence, jusqu’à devenir injustes envers l’humanité, qui explose avec son espoir désorienté de s’en sortir ; de s’unir et de toucher ; de Communiquer enfin quelque chose de durable.

Nous avons accepté l’insensé ; et le non sens nous enlace et nous embrasse alors très profondément, de sa langue de serpent, jusqu’à manger nos entrailles.
Nous avons délaissé l’amour de Dieu, qui nous laisse constater.

Que nous reste-t-il  ?
N’avons nous pas envie de nous réveiller ? De nous aimer, de nous prosterner ensemble ?

Ceux qui nous ont menti en mettant à l’honneur des égos incapables d’empathie universelle, cette piété de fraternelle cohérence les uns envers les autres, ne pourront nous empêcher de comprendre le secours et la paix  par l’Unique qu’on adore, et dont s’éclairent tant nos vies que nos morts ; tant nos tristesses que nos béatitudes ; tant nos présences que nos absences ; tant nos fronts que nos poitrines se serrent.

Notre amour, ou son effacement, notre amour ou nos haines, sont issus de la même grappe de raisin destinée à pourrir, si nous ne les destinons au devoir d’oeuvrer qui nous a été insufflé, bien avant, que nos prunelles ne se soient ouvertes à la lumière.

Et Nous les avons répartis en communautés sur la terre. Il y a parmi eux des gens de bien, mais il y en a qui le sont moins. Nous les avons éprouvés par les biens et par des maux, peut-être reviendraient-ils (au droit chemin).Puis les suivirent des successeurs qui héritèrent le Livre, mais qui préférèrent ce qu’offre la vie d’ici-bas en disant : « Nous aurons le pardon. » Et si des choses semblables s’offrent à eux, ils les acceptent. N’avait-on pas pris d’eux l’engagement du Livre, qu’ils ne diraient sur Allah que la vérité? Ils avaient pourtant étudié ce qui s’y trouve. Et l’ultime demeure est meilleure pour ceux qui pratiquent la piété, – Ne comprendrez-vous donc pas ? – Et ceux qui se conforment au Livre et accomplissent la Salat, [en vérité], Nous ne laissons pas perdre la récompense de ceux qui s’amendent.Et lorsque Nous avons brandi au-dessus d’eux le Mont, Comme si c’eût été une ombrelle. Ils pensaient qu’il allait tomber sur eux. « Tenez fermement à ce que Nous vous donnons et rappelez-vous son contenu. Peut-être craindrez vous Allah » .Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d’Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : « Ne suis-Je pas votre Seigneur?  » Ils répondirent : « Mais si, nous en témoignons… » – afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : « Vraiment, nous n’y avons pas fait attention »,ou que vous auriez dit (tout simplement) : « Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Allah, et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas-Tu nous détruire pour ce qu’ont fait les imposteurs? « Et c’est ainsi que Nous expliquons intelligemment les signes. Peut-être reviendront-ils!Et raconte-leur l’histoire de celui à qui Nous avions donné Nos signes et qui s’en écarta. Le Diable, donc, l’entraîna dans sa suite et il devint ainsi du nombre des égarés. Et si Nous avions voulu, Nous l’aurions élevé par ces mêmes enseignements, mais il s’inclina vers la terre et suivit sa propre passion. Il est semblable à un chien qui halète si tu l’attaques, et qui halète aussi si tu le laisses. Tel est l’exemple des gens qui traitent de mensonges Nos signes. Eh bien, raconte le récit. Peut-être réfléchiront-ils! Quel mauvais exemple que ces gens qui traitent de mensonges Nos signes, cependant que c’est à eux-mêmes qu’ils font de tort.Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé. Et quiconque Il égare, voilà les perdants. Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des coeurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants.C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait. Parmi ceux que Nous avons créés, il y a une communauté qui guide (les autres) selon la vérité et par celle-ci exerce la justice. Ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements, Nous allons les conduire graduellement vers leur perte par des voies qu’ils ignorent. Et Je leur accorderai un délai, car Mon stratagème est solide! Est-ce qu’ils n’ont pas réfléchi? Il n’y a point de folie en leur compagnon (Muhammad) : il n’est qu’un avertisseur explicite! N’ont-ils pas médité sur le royaume des cieux et de la terre, et toute chose qu’Allah a créée, et que leur terme est peut-être déjà proche? En quelle parole croiront-ils après cela?  Quiconque Allah égare, pas de guide pour lui. Et Il les laisse dans leur transgression confus et hésitants. Ils t’interrogent sur l’Heure : « Quand arrivera-t-elle?  » Dis : « Seul mon Seigneur en a connaissance. Lui seul la manifesta en son temps. Lourde elle sera dans les cieux et (sur) la terre et elle ne viendra à vous que soudainement. » Ils t’interrogent comme si tu en étais averti. Dis : « Seul Allah en a connaissance. » Mais beaucoup de gens ne savant pas. (7)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s