Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Mon mon appel réduit, à un cri cassé

 

 Ô vous qui avez cru! N’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos oeuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte.(49)C’est un Livre qui t’a été descendu; qu’il n’y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu’il soit) un Rappel aux croyants.Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.Que de cités Nous avons détruites! Or, Notre rigueur les atteignit au cours du repos nocturne ou durant leur sieste. Leur invocation, lorsque leur survint notre rigueur, se limita à ces paroles : « Certes nous étions injustes ». Nous interrogerons ceux vers qui furent envoyés des messagers et Nous interrogerons aussi les envoyés.(7)

 

On court parfois après la science, comme des assoiffés,
Des assoiffés voulant faire jaillir les sources divines, aspirées des plus profonds sous-sols,
Extirpant de l’oubli et des méprises le passé,
Pour apporter cette rosée  aux existences désorientées, d’une source jaillissant pourtant à leurs pieds.

On voudrait, par cette eau, réunir autour d’une oasis dans ce monde de l’aridité ;
produisant à notre insu la sueur, qui contribue à nous assoiffer.
On oublie avec cette envie d’être à l’origine de l’eau,
Que c’est Allah qui en distribue les vents, et abreuve les coeurs enclins, à la piété.

Aurais-je pu, donner la pluie quand Allah ne l’avait pas décrétée ?
Aurais-je pu, faire pleuvoir le nuage, alors qu’Allah l’avait asséché.
Aurais-je pu, forcer l’arrogant à entendre,
Si Allah voulait les laisser transgresser en leur impiété ?

Aurais-je pu rendre un amour moins hypocrite, moins aveuglé et moins troublant ?
Aurais-je pu, en ce qu’il ne craignait pas Allah comme il le devait,
Lui rappeler comment  ceux qui ne croient pas en l’au-delà, deviennent confus et hésitants en leurs actions et leurs égos enjolivés ?

Aurais-je pu, moi, petite fille sans années, bientôt voûtée, bientôt grisée, bientôt ternie et enterrée ?

Aurais-je pu, faire briller l’étoile éteinte, de tous ceux qui ont troqué la foi contre l’impiété ?

Ceux qui ont troqué l’amour du repentir  et sa  fraternité, contre le culte utérin de la progéniture bientôt suintante de fatuité ?
Ceux qui ont troqué le fantasme et son revers soupçon, contre l’amour de respecter, de connaître et raisonner, hissant orgueil et vilenie au rang de sacralités, celles pour lesquelles le sang des innocents est impunément versé.

Ceux qui ont joué avec les coeurs des jeunes filles naïves et leurs sexes ont fait saigner ;
Sont  encore celles qui ont déifié leurs familles et leurs progénitures contre une vie d’équité.

Une vie d’équité où l’enfant du voisin est aussi le tien, aussi le mien.
Où la fille repentie est aussi la tienne, aussi la mienne, aussi mon coeur, aussi le tien.

Où l’enfant élevé en tyran pécheur, est aussi le tien, aussi le mien, avec au ventre une douleur qui ne rime pas à rien.

Qu’aurais-je pu changer, moi, la petite fille,
Que pouvais-je donner qui les aurait aidé ?

Qu’aurais-je pu donner, qui m’aurait aidé à mieux les aimer ; et mieux faire entendre mon cri cassé.

Qu’aurais-je pu rendre à leurs regards, qui les auraient rendus vivants ; quand de leur gré ils se donnent en leurs shirks au néant ?

Ô Allah, Pardonne ma méprise, Il ne me reste donc qu’une belle patience ;
Car leurs âmes leur suggèrent de ne pas obéir au Messager tout en se prétendant de l’Islamité.

Ô Allah, accorde moi sagesse et amoureuse dévotion ;
Et enseigne moi comment T’aimer sans jamais rien t’associer quand bien même le veau d’or  est adulé dans les grands feux de joie.
Accorde moi, auprès de Toi, le doux refuge ;
Que je sois pour mon prochain, une lumière sans l’éblouir, ni le brûler,
Et que Ton Souffle  vienne à moi m’apaiser de Toi Seul,
Sans jamais de Toi, me détourner.

Ô Allah, fais de ma foi le reflet de Ton ciel sans brèche.

 C’est qu’en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même . Et Allah est, Audient et Omniscient.(8)
 Il a uni leurs coeurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, tu n’aurais pu unir leurs coeurs; mais c’est Allah qui les a unis, car Il est Puissant et Sage.(8)
Et si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la Faveur pour les mondes.(2)

Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d’Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément Fort et Puissant, ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, accomplissent la Salat, acquittent la Zakat, ordonnent le convenable et interdisent le blâmable. Cependant, l’issue finale de toute chose appartient à Allah.(22)

(Soyez) exclusivement [acquis à la religion] d’Allah ne Lui associez rien; car quiconque associe à Allah, c’est comme s’il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond.Voilà [ce qui est prescrit]. Et quiconque exalte les injonctions sacrées d’Allah, s’inspire en effet de la piété des coeurs.(22)

 Ainsi, Nous avons envoyé parmi vous un messager de chez vous qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la Sagesse et vous enseigne ce que vous ne saviez pas. Souvenez-vous de Moi donc, Je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi.Ô les croyants! Cherchez secours dans l’endurance et la Salat. Car Allah est avec ceux qui sont endurants. (2)
 Voilà les versets d’Allah, que Nous te (Muhammad) récitons avec la vérité. Et tu es, certes parmi les Envoyés.Parmi ces messagers, Nous avons favorisé certains par rapport à d’autres. Il en est à qui Allah a parlé; et Il en a élevé d’autres en grade. A Jésus fils de Marie Nous avons apporté les preuves, et l’avons fortifié par le Saint-Esprit . Et si Allah avait voulu, les gens qui vinrent après eux ne se seraient pas entre-tués, après que les preuves leur furent venues ; mais ils se sont opposés : les uns restèrent croyants, les autres furent infidèles. Si Allah avait voulu, ils ne se seraient pas entre-tués ; mais Allah fait ce qu’il veut.(2)
Ô les croyants ! Dépensez de ce que Nous vous avons attribué, avant que vienne le jour où il n’y aura ni rançon ni amitié ni intercession .Et ce sont les mécréants qui sont les injustes.(2)
Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même « al-Qayyum ». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône « Kursiy » déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.(2)
Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au taghout tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.(2)
Allah est le défenseur de ceux qui ont la foi : Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseurs les taghout , qui les font sortir de la lumière aux ténèbres. Voilà les gens du Feu, où ils demeurent éternellement.(2)

 Le Connaisseur de ce qui est caché et de ce qui est apparent, Le Grand, Le Sublime.Sont égaux pour lui, celui parmi vous qui tient secrète sa parole, et celui qui se montre au grand jour.Il [l’homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d’Allah. En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes. Et lorsqu’Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n’ont en dehors de lui aucun protecteur.(13)
Et lorsque Luqman dit à son fils tout en l’exhortant : « Ô mon fils, ne donne pas d’associé à Allah, car l’association à [Allah] est vraiment une injustice énorme ».
Nous avons commandé à l’homme [la bienfaisance envers] ses père et mère ; sa mère l’a porté [subissant pour lui] peine sur peine : son sevrage a lieu à deux ans. » Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination.
Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas ; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez » Ô mon enfant, fût-ce le poids d’un grain de moutarde, au fond d’un rocher, ou dans les cieux ou dans la terre, Allah le fera venir . Allah est infiniment Doux et Parfaitement Connaisseur.Ô mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise ! Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance : car Allah n’aime pas le présomptueux plein de gloriole.
Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes ». Ne voyez-vous pas qu’Allah vous a assujetti ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés. Et parmi les gens, il y en a qui disputent à propos d’Allah, sans science, ni guidée, ni Livre éclairant.Et quand on leur dit :  » Suivez ce qu’Allah a fait descendre », ils disent : « Nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres « . Est-ce donc même si le Diable les appelait au châtiment de la fournaise !Et quiconque soumet son être à Allah, tout en étant bienfaisant, s’accroche réellement à l’anse la plus ferme. La fin de toute chose appartient à Allah. Celui qui a mécru, que sa mécréance ne t’afflige pas : vers Nous sera leur retour et Nous les informerons de ce qu’ils faisaient.  Allah connaît bien le contenu des poitrines. Nous leur donnons de la jouissance pour peu de temps; ensuite Nous les forcerons vers un dur châtiment. Si tu leur demandes : « Qui a créé les cieux et la terre ? », ils diront, certes : « Allah ! » Dis : « Louange à Allah! ». Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. A Allah appartient tout ce qui est dans les cieux et en terre. Allah est Celui qui se suffit à Lui-même, Il est Le Digne de louange ! Quand bien même tous les arbres de la terre se changeraient en calames [plumes pour écrire], quand bien même l’océan serait un océan d’encre où conflueraient sept autres océans, les paroles d’Allah ne s’épuiseraient pas. Car Allah est Puissant et Sage.Votre création et votre résurrection [à tous] sont [aussi faciles à Allah] que s’il s’agissait d’une seule âme. Certes Allah est Audient et Clairvoyant.
 N’as-tu pas vu qu’Allah fait pénétrer la nuit dans le jour, et qu’il fait pénétrer le jour dans la nuit, et qu’Il a assujetti le soleil et la lune chacun poursuivant sa course jusqu’à un terme fixé ? Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.  Il en est ainsi parce qu’Allah est la Vérité, et que tout ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le Faux, et qu’Allah, c’est Lui le Haut, le Grand.N’as-tu pas vu que c’est par la grâce d’Allah que le vaisseau vogue dans la mer, afin qu’Il vous fasse voir de Ses merveilles ? Il y a en cela des preuves pour tout homme patient et reconnaissant. Quand une vague les recouvre comme des ombres, ils invoquent Allah, vouant leur Culte exclusivement à Lui ; et lorsqu’Il les sauve, en les ramenant vers la terre ferme, certains d’entre eux deviennent réticents ; mais, seul le grand traître et le grand ingrat renient Nos signes.
 Ô hommes ! Craignez votre Seigneur et redoutez un jour où le père ne répondra en quoi que ce soit pour son enfant, ni l’enfant pour son père. La promesse d’Allah est vérité. Que la vie présente ne vous trompe donc pas, et que le Trompeur (Satan) ne vous induise pas en erreur sur Allah !  La connaissance de l’Heure est auprès d’Allah ; et c’est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice ; et Il sait ce qu’il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur.(31)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s