Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Le « mag » des « musulmans »

Les magazines à « code barre islamique », c’est bien sympa au vu de tous les autres magazines en vogue chez le profane sécularisé scellant l’idée de son aisance ; mais notre voie n’est pas dans les magazines.
Les magazines, c’est comme les modes et les apparences qu’on se prête, qu’on recherche et qui pourtant nous usent ; alors que le savoir, les efforts, la sincérité, la conscience et les cahiers, les coeurs, les mémoires qu’on marque et qu’on remplit de ce qui est cohérent, vivant, sincère, dévoué et durable, ont une place bien plus noble auprès d’Allah, qu’un bouquet de feuilles qu’on feuillette et qu’on oublie dans un monde de gaspillage et de mépris des choses les plus essentielles.

Dans cette course à la célébrité, à la visibilité, à l’existence sur les autres et à la richesse, nous voyons apparaître des magazines consuméristes avec une étiquette islamique.

Nous essayons de nous trouver une place et une aisance comme nos concitoyens non-musulmans ont une place et une aisance outrancière qui attaquent les bases-mêmes de notre religion d’aumône, de partage, d’égalité, et de miséricorde.

Nous voulons faire comme eux, bataillant pour que nos égos et les leurs soient affichés dans les mêmes vitrines et les mêmes rayons, pendant que nos frères et nos chairs sont sacrifiées sur les autres continents.
Nous essayons de leur ressembler pour nous rassurer par notre aisance, notre complaisance et notre consumérisme décomplexé ; alors que c’est cela même qui attaque les bases de notre islamité.

Ces magasines, des prédicateurs y prennent la plume, pendant que des femmes y font la pose narcissique. La contradiction neutralise le bien, tout autant qu’Allah nous interdit de mêler le faux à la vérité.

Certes, peut-être qu’Allah dans Sa miséricorde immense, fera germer le bien aux regards des gens perdus qui cherchent l’étincelle de la lumière ; mais Il nous a commandé de ne pas mêler le faux à la vérité et de ne pas commander aux gens de faire le bien, alors qu’on oublie soi-même de le faire, comme le font les gens dépourvus de raison.  Est-ce parce qu’Allah est Rahman, que nous allons bafouer Ses avertissements, comme ceux dont l’effort s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien ?
Ce qu’Allah nous demande, c’est pour nous préserver de devenir ces égarés, qui ne se sont égarés que par leur mépris des bases de la vérité en sa Justice.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s