Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Déséquilibres virant au pathos quand l’Islam est équilibre et harmonisation.

L’Islam le plus répandu et visible qui bouillonne en Belgique, c’est l’Islam du Pakistan et de l’Afghanistan.
Bien que dévot, ce n’est pas l’Islam scientifique et affectivement éclairé, mais un islam »émotionné » et « délirant ». Un islam hyper sexualisé, hyper pudibond, hyper patriarcal hyper ceci et hyper cela ; ne laissant pas de marge à l’équilibre ni à l’espace d’une réflexion ou d’une introspection. Une approche de la pratique personnelle, voulant s’imposer à tous les autres de manière officielle.
C’est une manière de voir les choses très tribale. Alors que l’Islam simple et pur en sa science suffit à tout équilibrer.

C’est mon ressenti, et c’est mes frères et mes soeurs en Islam, et des gens que je respecte tout en les observant avec une bienveillance qui me fait tirer ces conclusions.
Qu’Allah nous éclaire.
Allah n’aime pas l’excès. Il aime la juste mesure en toute chose.
Ce n’est pas parce que les musulmans fautent, qu’il faut jeter la faute sur l’Islam.
La faute est de l’ignorance, des déséquilibres virant au pathos quand l’Islam est équilibre et harmonisation.
C’est très et trop important pour le taire.
Vraiment très et trop important pour le taire.
Les musulmans qui fautent, de même que les perdus qui se font sauter en délirant et fantasmant l’Islam, méritent une approche psychiatrique et médicalisée avant de bénéficier d’une approche judiciaire préjudiciable à tous les musulmans.pie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s