Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Raisonnant appel

On cherche parfois à lire notre islam dans les fleurs,
Dans la mer dans le ciel ;
Dans les paysages ;
Mais aussi dans la pureté d’âme,
Qui se dégage de certains étrangers-éclairés personnages.

Que nous croisons, que nous observons à la lumière du Livre ;
Et dont le goût sans homonyme nous anime,
Faisant de nous les insatiables des valeurs les plus pures, et sublimes.

On lit parfois notre islam, dans les lignes de certains visages ;
Dans la lumière de certains écrits ; dans la voix de certaines paroles, de certaines attitudes pudiques et tues.

Comme une prière dans leurs gestes de crainte animés et d’amour savamment pesés,
Une lumière dans les mots mais aussi les silences ;
Un univers respirant au cœur, dans les yeux purs de ces pieux,
Qui m’invite à les aimer pour mieux,
Relire, et L’adorer encore.

Et quant aux maux qui me touchent et me pèsent
Quand il arrive de lire en eux l’hésitation de quelque traîtrise qui poignarde ou qui blesse d’une hypocrite approche.

Alors cela me renvoie, à la lutte d’une fibre authentique
Unifiant ceux qui pieusement se lient, et raisonnent,
De purifiant rappel.

Qui se battent, qui endurent,
Qui s’engagent, qui récitent et qui prient,
En réponse, au raisonnant Appel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s