Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Sol ré mi fa. Quelques notes en exemple.

Quand on commence à se coller des interdictions d’écouter de simples et sublimes symphonies qui éveillent les largesses de notre esprit et l’apaisent de vibrations d’harmonie, il est clair que moi j’écoute ce qu’il m’apparait dans la durée comme étant utile et prolifique et que tous ceux qui sont dans les « cactus du jahl » et qui veulent faire en sorte que vous ayez un doute aussi, se débrouillent avec leurs interdits jurisprudentiels ajoutés et peu clairs pour des gens qui raisonnent.

Le Quran est clair, Allah nous montre de Ses merveilles et Il n’aime pas qu’on interdise en Son nom ce qu’Il n’interdit pas.

Que des tyrans craignent la liberté d’esprit au point de tout interdire dans la vie cela se comprend.
Que de gentils et niais dévots veuillent « protéger » les gens en leur fermant les portes des merveilles d’Allah, cela se comprend et en même temps, c’est déplorable.
Que certains hypocondriaques veuillent interdire tout ce qui est bon à respirer parce qu’ils craignent les microbes, et leur mort, cela se comprend mais en même temps, c’est détestable.

Si certains adorent les peintres, les acteurs, les chanteurs et les musiciens, ce n’est pas mon cas.
Si certains adorent l’idée d’un « habib » en écoutant des chansons enivrantes, ce n’est pas mon cas.
Ce que j’écoute m’humilie devant la grâce de la beauté issue de vibrations vivantes muées en harmonie.

Si vous voulez avoir un esprit puissant qui déplore le péché et s’en écarte noblement, nourrissez le des merveilles d’Allah sans les négliger. C’est votre reconnaissance en Lui qui fera votre qualité, votre force ; votre indépendance ; votre dignité et votre véracité.

Pour ma part donc, je me range derrière Abraham 3aleyhi salam, et mes paroles seront les siennes :

37.83. Du nombre de ses coreligionnaires, certes, fut Abraham.
84. Quand il vint à son Seigneur avec un coeur sain.
85. Quand il dit à son père et à son peuple : « Qu’est-ce que vous adorez? »
86. Cherchez-vous, dans votre égarement, des divinités en dehors d’Allah?
87. Que pensez-vous du Seigneur de l’univers? »
88. Puis, il jeta un regard attentif sur les étoiles,
89. et dit : « Je suis malade » .
90. Ils lui tournèrent le dos et s’en allèrent.
91. Alors il se glissa vers leurs divinités et dit : « Ne mangez-vous pas?
92. Qu’avez-vous à ne pas parler? »
93. Puis il se mit furtivement à les frapper de sa main droite.
94. Alors [les gens] vinrent à lui en courant.
95. Il [leur] dit : « Adorez-vous ce que vous-mêmes sculptez,
96. alors que c’est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez? »
97. Ils dirent : « Qu’on lui construise un four et qu’on le lance dans la fournaise! »
98. Ils voulurent lui jouer un mauvais tour; mais ce sont eux que Nous mîmes à bas.
99. Et il dit : « Moi, je pars vers mon Seigneur et Il me guidera.
100. Seigneur, fais-moi don d’une [progéniture] d’entre les vertueux ».
101. Nous lui fîmes donc la bonne annonce d’un garçon (Ismaïl) longanime.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s