Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Poème de la bravoure

Des journaux spécialisés dans la médisance aux représentants du peuple qui ne représentent au final que leur fièvre d’avoir toujours plus d’argent et de pouvoir,

Ma petite voix vous demande, de toujours demeurer vigilants,
Quant à ce qui en vous se trame,
Et qui hors de vous par nous tous nous préparerait un drame.

De la lâcheté, à la simple paresse,
De la trahison, à la simple évasion,

Tout va contre nous-mêmes, si nous plutôt qu’aimer, nous nous taisons.
Ou nous mène à une victoire certaine, si pour la vérité sans ambages, nous nous sacrifions.

Le sacrifice n’en vous déplaise, est ici important ;
Car plus encore qu’une mobilisation, la vérité en appelle parfois, au don du sang.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s