Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Droits de l’homme

«Je souhaite fonder ma vie sur un principe, celui de ne pas être un «monsieur tout le monde». Oui j’ai la ferme conviction que tout comme moi si chacun d’entre nous se donne les moyens, nous pouvons laisser une marque indélébile sur cette terre, et ce en portant des valeurs qui peuvent parfois nous faire sortir des sentiers battus.

J’ai appris que les idées ne sont pérennes qu’avec une « croyance et des convictions ».

J’étais du nombre de ceux qui cachaient honteusement ces mêmes croyances et convictions : les secrets des plus vils de ce monde, ces vérités dérangeantes, sur les prisons d’Abu Ghraib, sur Guantanamo, mais également sur la situation dramatique des musulmans à travers le monde, et sur les inégalités infligées aux peuples les plus faibles, de la richissime Afrique.

Parfois poussé par des pulsions de vérité, pleines de certitudes mais en n’étant pas suffisamment sincère pour pouvoir mener un long combat, je me suis alors suffi du silence.

Puis, lorsque j’ai décidé d’être en conformité avec mes idées, j’ai fait mes premiers pas d’engagé pour les droits fondamentaux des humains. C’est alors que je me suis rendu compte que je n’étais pas seul à porter cette idée de ne pas être un « monsieur tout le monde». Bien au contraire, nous étions plusieurs centaines de milliers de personnes si ce n’est des millions, à avoir le coeur en larmes, et criant de douleurs pour la chair des opprimés.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, je suis fier de représenter cette organisation humanitaire aux valeurs islamiques engagées, via ses positions, ses idées, ses biens et ses personnes qui ont la même énergie, prêts à représenter ceux à qui on a retiré la force de crier.

Certains journalistes m’ont reproché de défendre des hommes appartenant à la même religion que moi.

Je leur réponds que je ne pourrai jamais m’excuser d’aider celui qui croit qu’être un homme libre c’est adorer un Dieu Unique.

Aujourd’hui, je me rends compte que les choses sont enclenchées, que les combats humanitaires et médiatiques ont démarré. Alors me voilà à révéler, les éléments qui ont déclenché ce réveil personnel, le même que celui de ces milliers d’autres hommes et femmes.

Le 13 décembre 2014 je poste ceci de mon propre chef pour assumer la conviction que j’ai, et par laquelle j’espère influencer les consciences.

Que mon visage soit connu de tous, une barbe noire avec des idées claires, qui souhaite combattre des idées noires d’un monde obscurci par les injustices et le sang versé.

Pour l’honneur des Rohingyas martyrisés parce que Musulmans, celui des Centrafricains dévorés parce que Musulmans, des Syriens victimes de la Tyrannie, sans oublier mes frères Gazaouis bombardés parce qu’ils sont libres dans un monde qui lui, est sous blocus.
Pour l’honneur des prisonniers politiques qui sont condamnés pour leurs opinions. Condamnés, emprisonnés pour avoir eu une opinion trop engagée contre des gouvernements qui méprisent la vie, la foi.
Pour l’honneur de ces prisonniers innocents de Guantanamo torturés durant des années, pour la sécurité d’un peuple choyé. »

Votre frère Idriss Sihamedi.

 

 

Idriss Sihamedi Droits de l'homme

Idriss Sihamedi droits de l’homme

Idriss Sihamedi

Une Réponse

  1. A reblogué ceci sur Je D'outre Tombe.

    février 5, 2018 à 11:27

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s