Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

rêve

Je cousais, de nuit, en mer, fil et aiguille en main,
Sur un chalutier, un manteau.
Arrivé à la maison parentale, exhibant à maman et aux frères et soeurs mon ouvrage,
Je tirais de mon antre-et-provenance,
Relié et recouvert de velours soyeux, brodé, aux reflets verts et mauves,
Un mushaf al Quran.

France, 20/07/2014

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s