Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

S’humilier, se fondre et se Fendre, que de la pierre surgissent les ruisseaux

Qui Suis-je ?  Que sui-je ?
Cet amas de chair façonné pécheur et mouvant ?

 Je ne suis ni ce qui se réjouit ni ce qui s’énerve. Je ne suis ni ce qui pleure, ni ce qui parle, ni ce qui râle, ni ce qui rêve. Je ne suis rien de tout ça.  Je ne suis rien de tout ça.

 Si je suis, je suis Ce qui adore. Car crois moi le bien, Cette vie présente n’est que jouissances trompeuses. Tout ce qui est sur la terre doit disparaître, sauf le Wjah d’Allah plein de Majesté et de noblesse.

 Si je suis, je suis la synthèse,
reconnaissance en L’Unique à nous permettre de vivre d’entendre et de voir

 Sur un support de chair, de temps nous sommes,
si bien agencé qu’on y manque de recul pour s’en dissocier.

 Tant la grâce d’Allah est Grande,
on oublie qui on est, et d’où l’on vient.

 Le confort nous fait oublier,
mais le croyant est celui qui se rappelle ;

 Et qui se prosterne ; et Invoque Son Nom et pour Lui se mobilise par tout moyen ;
de tout son vivant-être ;

Si je suis je ne suis, que devenir d’Être et certes, Allah n’aime pas les injustes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s