Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Nouveau

« Tu as honoré on Tawhid, Entre donc au Paradis ! « 

Si je ne sais pas quand-est-ce que je vais mourir, une chose est sûre, je veux mourir sur la ilaha ila Llah.

Et je sais durement, profondément, comme une lance reçue en pleine poitrine pendant un difficile combat, que rien ni personne ne m’y sera utile, si ce n’est mon propre combat pour la ilaha ila Llah, ainsi que les frères et les soeurs rencontrées en miroir de cet effort.

Ce combat est difficile. Il demande de secouer son égo jusqu’à le vider de tout autre qu’Allah, de ne pas se retourner et de regarder droit devant. D’avancer malgré les pertes et de rester confiant, sachant que l’ultime arrivée, inéluctable pourrait être pire qu’une perte, et que nous sommes encore et toujours au combat.

Combat contre les illusions, qui doivent faire de nous ceux qui s’égarent en œuvres et en raisonnements, combat contre l’esthétique fallacieuse, celle qui change le bien avec une forme de corruption du coeur,

Combat contre la légèreté pseudo bienveillante et le pseudo souci hypocrites, qui oublient leur vraie perte et l’estiment uniquement dans le temps qui pourtant passe.

Combat contre la confiance mal acquise, celle qui se fait en oubliant Allah, roi de toute rectitude.

Combat pour une légèreté de profondeur, une légèreté qui sait que tout retourne à Allah Créateur de merveilles et que tout Lui est dû, combat pour une fraternité sans mirages, une fraternité sans barrages, en rangs serrés, comme une prière qui arrête tout pendant que le temps passe, cramponnée à Celui qui surveille et que rien ne lasse.

Je ne sais pas quand est-ce que je vais mourir ni quand.

Mais je sais que ma mort est présente, active et banale,à même ce temps qui passe, et que je suis inscrite dans une succession de morts qui défileront par le temps, quand bien même on rigole souvent.

Je veux malgré la banalité de ma mort, qu’Allah m’accueille avec Son agrément, et que si mon âme est pesée, je sois parmi les bienveillants fi Llah, les endurants fi Llah, les frères et soeurs fi Llah, les tout fi Llah n’agréant jamais qu’une turpitude soit admise dans ce tout qui est un tout sacré.

Je veux mourir en soeur et non en femme, je veux mourir fraternellement et non en larmes.

Je veux être libre des passions, rationnelle à profusion, et réaliser chaque jour cette spiritualité rationalisante qu’est l’Islam : croire en l’Invisible sans être une tarée, croire en ma Religion sans être une bédouine frustrée, croire en moi sans faire de mon égo une divinité, croire que je suis là pour un temps de scène donné ;

Est-ce que je vais vivre selon ma foi ou selon d’autres principes ?

Est-ce que je vais oublier mon humanité en oubliant Allah ?

Est-ce que je vais oublier ma mort en suivant des concepts populistes, mondialistes, progressistes ?

Est-ce que ma sincérité, est-ce que mon Engagement pour Allah auront réussi ?

Aurai-je oeuvré à réveiller et regrouper ma foule ?

Puis, …

Notre foule disparaîtra ; le cimetière l’intègrera. Cherchons bien cette foule, car actuellement elle est dispersée

J’espère qu’on s’en réveillera avec la lumière pleine nos visages, faisant une foule de lumières au Yawm el Qiyama, nos lumières courant devant nous et à nos droites, avec en cette main, un Livre réjouissant remis.

« -Lis ton écrit, sois ton comptable »

Puis Il dira

 » Effectivement tu as honoré on Tawhid, Entre donc au Paradis ! « 

Cette « loi de l’attraction »très en vogue est-elle du shirk ?

Prise tel quel, cette loi est contraire à ce qu’Allah a fait descendre car le principe fondateur de cette loi est autre qu’Allah Connu et Reconnu, glorifié dans toute la Magesté de ce qu’Il nous a appris sur Lui grâce au Quran et la Sunna.
Cette « loi de l’attraction » est une croyance provenant des humains non-islamiques, une superstition pour se guider et se réconforter, Alors que justement l’Islam est Le guide de l’Humanité descendu à nous par ALLAH : tu peux retrouver des choses qui ressemblent à une logique de l’attraction dans la religion d’Allah : quand on se détourne d’Allah on s’attire des démons qui deviennent nos compagnons inséparables, qui nous enjolivent le faux et nous décridibilisent le vrai, tout bien qui nous atteint vient d’Allah et tout mal qui nous atteint vient de nous-même, Allah nous attire vers la lumière et les autres lois(Taghout) que celles ayant pour convergence Al HAQQ nous tirent vers les ténèbres, vagues de ténèbres entassées les unes au dessus des autres, celui qui étend la main ne la voit presque plus.
Si tu veux qu’une attraction ne soit pas du chirk, sois attirée par Allah et Allah te fera adhérer, te rendra intéressée, te fera aimer
et rechercher ce qu’il y a de mieux pour toi, Lumière sur Lumière. Il est le connaisseur de l’inconnaissable des cieux et de la terre, la grâce est dans Sa main et Il est Omnipotent.
Mais si tu laisses Allah de côté/ que tu Le Zappes pour croire que tu as en toi une sorte de télécommande magique, OUI cela est du SHIRK, d’autant que tu te dotes, par croyance inventée, d’un super pouvoir imaginaire en négligeant ton lien à ALLAH, alors qu’il n’y a en vérité de force et de puissance qu’en Allah. Car nous ne sommes plus des enfants, nous portons la responsabilité de l’engagement envers Allah.
La loi de l’attraction est au mieux une croyance d’errance vers le bonheur alors que le Bonheur est en Allah et notre proximité en Lui qui nous apaise et nous éprouvera à coup sûr. C’est Allah qui donne le bonheur largement à qui Il veut comme Il veut(la grâce est dans Sa main et Il accorde Ses largesses à qui Il veut). La loi de l’attraction dont tu parles est issue d’un système de croyance contraire à la Royauté d’ALLAH. Si tu as un pouvoir c’est de remettre tout le pouvoir à Allah qui t’accorde ta part de pouvoir à sa juste mesure pour vivre la vie d’ici bas de la manière la meilleure pour toi. Si tu veux le pouvoir tu dois le chercher auprès d’Allah, pas ailleurs. C’est par la suite Lui qui t’évitera de dévier/t’égarer dans les Systèmes De Pensée faisant appel aux intuitions où la limite entre science et croyance est floutée.
Mais je crois que la question que tu voulais poser était aussi : « Est-ce que les gens qui croient/espèrent en cette loi font du shirk ? » Et bien dans ce cas il s’agit de « cas par cas », car une personne qui croit cela par ignorance en estimant qu’Allah a rendu cette loi possible, Allah ne la lui comptera peut-être pas comme du shirk/comme un système opposé et rebelle, négligeant, indépendant à Lui Glorifié Soit-Il.
Mais comme je te l’ai expliqué L’Islam met la Royauté d’Allah au coeur de nos actes et de nos psychés. S’il y a une attraction c’est celle que le Coran exerce sur ceux qui ont la foi(ils le reconnaissent comme on reconnait nos propres enfants) et c’est de là que vient la baraka car Ceci, Le Coran est un guide, le guide des pieux.
Tout le problème est de savoir si des musulmans qui ont pratiqué des rituels avec la croyance en ce pouvoir d’attraction avaient Allah au centre de leurs espoirs, ou pas.
Ne soyez pas comme ceux qui oublient Allah, Allah a fait alors qu’ils s’oublient eux mêmes. Ne sont pas égaux les gens du paradis et les gens de l’enfer. les gens du Paradis sont eux les gagnants. « O Allah fais moi entrer par une entrée de vérité et fais moi sortir par une sortie de vérité et accorde-moi de Ta part, un pouvoir bénéficiant de Ton secours ».
Et dis : « La Vérité (l’Islam) est venue et l’Erreur a disparu. Car l’Erreur est destinée à disparaître ».
Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes.
Fi amani LLAH

Prisonniers du buzz

Prisonniers du buzz…

Quand l’adrénaline nous prend on se croit plus vivants et légitimes que tout

Mais au dessus de nous la lune et les étoiles brillent…

Est-on dignes de sagesse ?

A l’heure de réseautages sectaires et de clans cupides

Sous lesquels prolifère un peuple grouillant de vulgarité et de malveillance dans les commentaires

Foi virtuelle, tantôt chiche à faire un don d’argent pour une peine,

Tantôt chiche à manger la chair du frère mort pour une haine !

Est-ce cela le peuple victorieux de principes ?

Est-ce cela qu’une éducation historique ?

Imams prisonniers du buzz, êtes-vous sérieux?

Prêcher la religion d’Allah ainsi,

Dans un mélange de mésange et de crocodile ?

Sauver celui que l’on tuera demain ?

Donner le souffle quand on étouffe ?

Caresser la joue que l’on gifle ?

Tendre une main, pour tendre un piège ?

Nourrir quelqu’un, frapper un autre ?

Le monde est-il devenu fou ?

Ouma de caniveau !

N’eut été la grâce d’Allah sur vous et sa miséricorde…

et n’eut été QuAllah est pardonneur et miséricordieux…

ouma de faux niveau !

Nul d’entre nous n’aura jamais été pur !

Je D’outre Tombe

bien la famille !

Espérance
Ton équation de l’Islam serait fausse 
Notre équation de l’Islam serait fausse
Votre équation de l’Islam serait fausse 
Leur équation de l’Islam serait fausse
Leur équation du faux permanent se joue
Notre équation de la famille serait fausse 
Notre équation de la monogamie serait fausse
Notre équation de la polygamie-seconde main tout aussi fausse 
Notre équation de l’Islam-belle apparence sur fonds obscurs de taghouts se joue
nous sommes dans le faux vous êtes dans le faux
Flirtons-nous encore avec nos conforts et nos vices ?
Quelle est cette femme qui baisse les yeux pour étaler le maquillage de ses paupières et ses faux cils ?
Quel est ce frère qui pense toujours qu’une femme est un vagin plutôt qu’un cerveau blindé de foi
Un front-armure qui se prosterne ?
Qui est cette femme qui est soumise « avant-bébés » et fait des cornes une fois marâtre ?
Qui est ce frère qui joue le doux par amour-propre mais n’est au fonds qu’un macho ?
Dayouth par ci dayouth par là, un mot que le Quran ne contient pas
Prières à l’heure soit-disant
Psyché tel le Cerbère des Enfers
Psyché dormante de malheur
Quels sont ces gens qui sont Islam à l’extérieur, 
Désordres intenses à l’intérieur, 
Patience une heure, traitrise dix ans ?
« Salam ma soeur, on va au lit » ? 
Prends garde au jour où seront lus les intérieurs
Allah sait tout Allah te voit, 
Allah connait ton charabia,
Allah connait tes frustrations et tes désirs, 
Mets-y de l’ordre tout sera droit,
On apprend pas le Coran
Pour être des rois,
Pour sur Insta jouer aux lois, 
Monétiser bien nos Khotbas, 
Et puis nos cours, là dans dans la cour 
Quels doux pourtours !
Pour nos enfants et ceux des nôtres,
-Bien la famille !
Loin des combats
On aime bien ça

Prenons bien garde… dans les miroirs,
Les Bruits sont là.

Essayer, faire, le possible

La fourmi déambule et s’affirme
Sur le terrain sinueux et boueux.
Ses pattes fines rivalisent dans les fluides
Qui s’avèrent violents et noueux.
En guerrière elle s’incline à l’ordre
Dans son armée sans autres armes que son âme
-On va essayer de faire ce qu’il est possible !

Le cheval escalade un versant très brutal
Sans supports aux talons pierreux ;
Une pente glissante abyssale
Difficile au superbe caballin.
-On va essayer de faire ce qu’il est possible !

La poule naïve encerclée de renards,
De chats sauvages et affamés attaque et contre-attaque,
Plumage gonflé, ailes déployées, bec acéré ;
Poussins éparpillés.

-On va essayer de faire ce qu’il est possible !

L’exerçant aux mains fluides, gantées et aseptisées, au cerveau entrainé
Entouré de confrères, d’infirmières aux aguets
Opère à coeur ouvert cette fillette que l’on dit condamnée.

-On va essayer de faire ce qu’il est possible !

Voilà à quoi se résume l’existence d’un être exercé à lucidité :

-On va essayer de faire ce qu’il est possible.

Volte-Face

Les phrases du Coran écrivent les phases de nos vies
Les phrases du Coran allègent nos angoisses
Les phases du Coran abrègent nos errances nos regrets nos volte-faces
Les versets déversent le poids de fardeaux qu’on ne porterait qu’avec peine
Et que l’on sait traverser comme des plaines dont l’aboutissement
Est … La Mort
Que nous ne sommes pas censés craindre
Parce qu’elle n’est que la création d’Allah
Venant scanner nos âmes normalement affûtées, polies et prêtes comme ces Êtres
Qui ne dépendent que de CeLui qui
-Jamais ne meurt-Jamais ne dort
-Existe bien avant cette vie éphémère et cette mort !

La haine

Ainsi faisons-Nous alterner les jours favorables et défavorables parmi les gens » (al Imran)

Et

La connaissance de l’Heure est auprès de Allah; et c’est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice; et Il sait ce qu’il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur.(luqman)

Ce n’est pas l’être humain qui est beau, mais Celui qui l’a créé.

Ce n’est pas le temps qui est sublime, mais celui qui l’a créé.

Ce n’est pas l’épreuve qui dans sa grande couleur est sublime, mais Allah qui a créé ces larmes qui viennent le souligner.

La vie éphémère est vacillante et fragile.

Aimons-nous. Détestons le détestable plus que les personnes qui sont à ses prises : aimons-nous secrètement pour Allah et voyons le mal comme il rend laid, imbuvable, abject, inadmissible aux jardins du Firdaws. Ne regardons pas le mal comme une vérité mais comme une épreuve qui passe et qui cache la vérité.

Il en est ainsi parce qu’Allah est la vérité et que c’est Lui qui redonne la vie aux morts et Il est omnipotent.

Quand bien même le temps te fait croire que c’est la merde absolue, c’est faux, c’est juste un petit caca de moustique, et qui donc qu’Allah est capable de créer un moustique ?

Fais donc confiance à Allah concernant le moustique, la piqure, et le caca du moustique. Ce n’est qu’une épreuve censée activer le gyrophare/sirène t’avertissant que la vie d’ici bas nous indique une vie beaucoup plus grande et grandiose, où les couleurs , les fruits et les sons sont meilleurs, où les regards et les sourires sont plus purs et pénètrent instantanément les coeurs y laissant un salam qui rayonne, lumière sur lumière

« Tu les croirais unis tandis que leurs coeurs sont divisés. C’est qu’ils sont des gens qui ne raisonnent pas. »(al hashr)


« Ils n’atteindront pas leur but. Implore donc la protection d’Allah, car c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant. »(al grafir)

Je D’outre Tombe

Seul Lui

Je suis subjuguée par le jour de ma mort
Un truc de fou
J’y pense tt le temps
Est-ce un moment qui m’appartiendra ou pas ?

l’injustice n’est pas loin

C’est une très grande et rude épreuve que d’être voué au sentiment de lâcheté qui nous habite et ne nous quitte pas à chaque fois que les informations nous parviennent concernant nos frères et sœurs humains et/ou musulmans qui se font massacrer sans autre raison que l’injustice qui prédomine notre monde.

On est alors invités par ce bon « nous-même »a « s’en foutre », parce que selon la logique, selon la morale, on ne peut rien changer.

En effet on est encerclés par la police aux quatre coins de nos rues et changer le mode « citoyen-consumériste » de nos vies est rendu péniblement délicat du fait de l’enchevêtrement intrinsèque à nos fonctionnements de tous les jours, qui font presque notre identité d’occidentaux et qui de surcroit nous empêchent de changer les codes d’accès à plus de justice sur terre.

On est là, les bras ballants devant notre écran.

Des enfants pleurent, terrorisés et le visage boursouflé de pleurs-terreur liés aux traumatismes qu’ils sont entrain de subir. D’autres ne pleurent pas car ils ont le visage vide, déjà prêts à « être parmi les morts »

D’autres s’activent à mille à l’heure pour tenter de sauver des restes de vie ; ils réfléchiront ensuite à ce qui leur arrive, ou préfèreront ne pas penser mais plutôt sourire et donner de l’amour avec ce qui d’eux est resté ; Avec ceux d’entre eux qui sont restés parmi les décombres de la vie.

Nous, on croit (parfois)qu’on fait partie des privilégiés, mais on se trompe.

Y’a rien de pire qu’être spectateur sans capacité d’œuvrer et de freiner l’injustice. On est dans la pire des situations, sans compter que cette injustice qu’on ne freine pas progresse

Et que les prochains c’est nous, sans compter tous ceux qui dans un monde prétendument développé moderne et confortable se suicident du fait de l’hypocrisie et du grand mal-être croissant qui y règne.

Nous vivons dans un monde toxique où on devra lutter au plus fort pour garder la foi, car nos vies perdent tout leur sens en commençant par l’interdiction de stopper l’injustice.

Quel genre de vie menons-nous ?!

Quel genre de déshonneur s’abat sur nous ?

Est-ce un châtiment ? Une épreuve ?

Une chose est sûre, même si l’épreuve de la chair et des carnages ne nous a pas encore touchés, nous sommes assurément les suivants d’ici quelques années et c’est sans parler des libertés qui rétrécissent, des essais pharmaceutiques faisant de nous des cobayes, de notre bouffe en boîtes de conserves, en surgelés, de notre paralysie croissante face aux écrans et de notre incohérence, de notre incompétence toutes croissantes à l’unisson.

Noyés dans les divertissements les conforts et les interdictions, la voie de la dénature s’offre à nous comme par nature et bientôt nous serons soit perdus soit tous nus et il ne rimera(presque) plus à rien d’invoquer Allâh.

J’ai une pensée particulière pour toutes les jeunes mères et les jeunes pères déchus qu’on a encouragés à forniquer et qui ont succombé au conseil d’avorter parce que soit disant c’était trop tôt machin.

Je pense à leur lèvre qu’ils mordent en silence

Au poing qu’ils serrent en détournant la tête alors qu’il n’y a plus moyen de fuir.

Les taghout et tout ce qui en découle, vivre dans les thagout, « devoir » suivre les taghout, en voilà une épreuve, et nous ne sommes pas éloignés du mal qui a déjà touché nos frères.

Qui vivra verra, on souffre tous

Avec certes un pic de souffrance à Gaza mais nos pics de douleur ne sont pas loin,

On est tous dans un même corps.

L’injustice n’est pas si loin.

Celui qui nous l’a rapporté aurait écrit le Coran ?

Question : -Imam pourriez vous nous raconter des faits marquants de l’islam…beaucoup de moulhiddines disent que le coran a été écrit par Mohamed ssl ou bien par des gens qui ont manipulé le coran ..qu’en pensez vous!?que dieu n’a pas besoin de messagers pour se faire connaître et entendre…j’aimerai bien connaître votre avis là dessus…merci

Réponse : -Allah éprouve les gens par leur narcissisme ou cette propension à tout ramener à eux-mêmes, leurs caprices, leurs gâteries et leurs avis épicés. Ceux qui sont humbles, c’est à dire qui ne s’enflent pas d’orgueil sur la terre vont reconnaître la parole d’Allah comme leurs propres enfants dit le Coran. Peu importe qui le récite, la parole d’Allah est divine, elle a été donnée à Muhammed comme messager pour éprouver les coeurs des orgueilleux qui discutent la vérité et la rejettent. Et l’Islam nous enseigne que seuls les humbles, ceux qui ne s’enflent pas d’orgueil et ne cherchent pas la dissension ni les égards d’autres êtres humains sont aptes à vibrer au son du Coran et à reconnaître sa réalité divine et transcendante.
Pour qui, par rapport à qui, à quels personnes éphémères et passagères vous intéressez-vous à la « problématique » de l’authenticité du message ?Dès lors que vous cherchez votre propre secours, alors le Coran est une nature première et salvatrice et plus du tout une « problématique ».Dans la vie on est animés, motivés, manipulés, attirés, charmés, enjoués, stimulés par des tiers, et pour eux, sans s’en rendre compte, on se met comme eux à se poser les mauvaises questions. Mais quand on se met à réfléchir profondément à ce coeur qui bat en silence dans cette poitrine et qui va cesser de battre et de porter ce corps d’un moment à l’autre, Quand on écoute dans le sanctuaire de ce corps, la caverne de ce crâne et dans les voûtes de ces poumons, alors les pulsations nous avalent et nous rejettent comme Jonas l’homme au poisson : Gloire à Toi Seigneur. J’ai été du nombre des injustes !