Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Dieu. Dieu a fait qu'ils s'oublient eux-mêmes.

Nouveau

Vote : Casper le gentil petit fantôme

Casper gentil petit fantôme
Le vote n’est pas une question de goût ni de conviction ni un devoir mais une séquence pénible où on joue le jeu sans jamais sentir l’authenticité de la chose. Je n’arrive pas à voter avec joie. Je n’arrive pas à voter avec espoir. Je n’arrive pas à voter avec conviction, je joue le jeu mais je ne vote pas vraiment car ceux pour qui l’on vote et le système dans lequel on vote est l’esclave du marketing politique. Du coup par amour et respect de mes concitoyens qui y croient je joue le jeu mais je n’y crois pas. Non, je ne peux pas croire à quelque chose qui n’inclut pas ma foi. Non ma foi n’est pas seulement à la maison . Oui ma foi est trop méconnue par la faute d’un académisme et d’une classe politique médiatique impérialiste qui fait tout pour empêcher de s’instruire à son sujet. Si ma foi était connue elle offrirait mieux que tout ce que propose la république, elle proposerait son équivalent avec sa corruption des cœurs et ses amours du pouvoir en moins, donc j’attends de voter pour ma foi. En attendant on fait comme on peut. Humains je nous aime et j’espère pour nous, avec ma foi.


https://www.youtube.com/watch?v=cREjYXAIhGA

Fémini… euh ?

fusions et biais passionnels

Adorer la raison à la place de celui qui en fait notre outil

On a utilisé sans cesse notre raison, qui nous a menés à la réussite physique et matérielle si bien que nous l’avons divinisée. Aujourd’hui c’est elle que l’on divinise encore à la place d’Allah, lui attribuant science, puissance, prestige et perfection, nous détachant en cela du Mystère, en persécutant les Prophètes et ceux qui les suivent, car nous sommes devenus accro à la raison, au point de l’utiliser davantage pour la ruse que pour l’humilité due à la Vérité ; nous sommes devenus accro au goût de l’arrogance, celle là même qui nous écrase, nous avorte ; nous bombarde ; nous génocide.

Nous avons pris goût, enivrés et nous y perdons encore la tête, essayant de transiger avec l’arrogance qui nous achève.

Où nous mène la raison sans foi ?

N’est elle pas cette partie de cerveau qui ne se relie pas au-delà des intérêts immédiats ?

Comment transcender nos petitesses, nos ingratitudes brutales et orgueilleuses ?

Comment faire de soi le ferment de la foi par cet outil de la raison ?

Comment voir sincèrement dans un smartphone la volonté divine et non pas la puissance technologique et verrouillée de l’Entité Occident ?

Jouisseurs professionnels



Aujourd’hui je me pose mille questions sans visage, sans rivage,
Et ce nuage me renvoie à un naufrage.

Aussi, la poétique et les émotions devraient pouvoir m’aider,

A comprendre pourquoi la rage n’a plus de voix sous les ravages
De l’insouciance des jouisseurs professionnels.

Comprendre.
S’il est bien une tâche importante dans la vie, c’est de comprendre.

Aussi, s’il nous semble ne pas saisir le détail, s’il nous semble ne plus suivre la diction,
Alors contentons nous de Qui nous porte et nous oxygène ici et maintenant.

Contentons nous de voir et dans le noir de ressentir notre précieuse respiration.

Contentons nous de remercier Celui qui nous permet de Le savoir
Sans jamais agréer Sa trahison.

Voyons, réfléchissons.
Notre psyché collective semble voler en éclats sous l’implosion des divisions.

Chacun pour soi dit la chaîne YouTube,
Le monde est en feu,

Mais la frénésie est aux selfies et aux stories.

Mon frère-ma soeur, tu vois ?

Il a trop de selfies et de stories.
Il y a trop de déchets dans la nature,

Trop de fantasmes, trop de délires ;
Trop de plastic dans vos actes d’adorations

Tu copules avec instagram,
Et tu accouches l’ostentation

Tant que les pauvres c’est autrui,
Tout te sourit, tu ne crains rien.

Je ne sais pas comment on fait
Pour croire qu’être riche va nous sauver.

Je ne sais pas comment on fait,
Pour faire comme si « Tout ira bien, le mal n’arrive qu’aux étrangers ».


Sais-tu ma satisfaction la plus totale ?
Être opposée à ces plaisantes perversités ;

Être opposée m’emplit de paix,
Être Lucide m’emplit de sérénité


Tu as beau remplir tes Rs de ton faciès,
Viendra un jour de vérité,

Que je désire sans me vanter.

Souffrance ou science ?

Prendre garde à Qui, et vis-à-vis de qui/quoi ? On témoigne encore trop souvent de contenus à teneur prétenduement religieuse, qui sont dans les faits et avant tout, des contenus pleins de souffrances brutes. C’est pour cela que j’ai tenu à rappeler que la souffrance n’est pas une connaissance partageable, mais l’épreuve qui nous atteindra tôt ou tard dès lors et au moment qu’Allah l’aura prescrite pour nous. Par l’ordre d’Allah nous sommes libres et bénis, car celui qui craint Allah d’une crainte de dépendance n’est en rien comparable à celui qui craint et suit les taghout. *Quiconque croit en Allah et mécroit aux taghout saisit l’anse la plus solide qui ne peut se briser et Allah est audient et omniscient Le rappel d’Allah est certes ce qu’il y a de plus grand et Allah sait ce que vous faites… La vérité vient de ton Rabb, ne sois donc pas de ceux qui doutent Et Nous avons désigné parmi eux des dirigeants qui guidaient (les gens) par Notre ordre aussi longtemps qu’ils enduraient et croyaient fermement en Nos versets*☝

Une soupe malhonnête

Musulman sur le web ?

Ô hommes, Craignez votre Seigneur

Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse , et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement…
Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d’Allah qu’ils sont morts. Au contraire ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients. Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint : « Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons ». Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés…
…Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense…
…Ne regarde surtout pas avec envie les choses dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains couples d’entre eux, ne t’afflige pas à leur sujet et abaisse ton aile pour les croyants…
…Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui – car Allah aime les bienfaisants – et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leur péchés – et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah? – et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait.
Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien! Avant vous, certes, beaucoup d’événements se sont passés. Or, parcourez la terre, et voyez ce qu’il est advenu de ceux qui traitaient (les prophètes) de menteurs. Voilà un exposé pour les gens, un guide, et une exhortation pour les pieux. Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.
Si une blessure vous atteint, pareille blessure atteint aussi l’ennemi. Ainsi faisons-Nous alterner les jours (bons et mauvais) parmi les gens, afin qu’Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu’Il choisisse parmi vous des martyrs – et Allah n’aime pas les injustes. et afin qu’Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les dénégateurs.
Comptez-vous entrer au Paradis sans qu’Allah ne distingue parmi vous ceux qui luttent et qui sont endurants? Bien sûr, vous souhaitiez la mort avant de la rencontrer. Or vous l’avez vue, certes, tandis que vous regardiez ! Muhammad n’est qu’un messager – des messagers avant lui sont passés – S’il mourait, donc, ou s’il était tué, retourneriez-vous sur vos talons? Quiconque retourne sur ses talons ne nuira en rien à Allah; et Allah récompensera bientôt les reconnaissants. Personne ne peut mourir que par la permission d’Allah, et au moment prédéterminé.
Quiconque veut la récompense d’ici-bas, Nous lui en donnons. Quiconque veut la récompense de l’au-delà, Nous lui en donnons et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants. Combien de prophètes ont combattu, en compagnie de beaucoup de disciples, ceux-ci ne fléchirent pas à cause de ce qui les atteignit dans le sentier d’Allah. Ils ne faiblirent pas et ils ne cédèrent point. Et Allah aime les endurants. Et ils n’eurent que cette parole : « Seigneur, pardonne-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur les gens mécréants ». Allah, donc, leur donna la récompense d’ici-bas, ainsi que la belle récompense de l’au-delà. Et Allah aime les gens bienfaisants. Ô les croyants! Si vous obéissez à ceux qui ne croient pas, il vous feront retourner en arrière. Et vous reviendrez perdants. Mais c’est Allah votre Maître. Il est meilleur des secoureurs.
… Et Dhoû-n-Noûn (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N’allions pas l’éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l’appel que voici: « Pas de divinité à part Toi! Pureté à Toi ! J’ai été vraiment du nombre des injustes ». Nous l’exauçâmes et le sauvâmes de son angoisse. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants. (…)